Ligue 1 : Le PSG met la pression

Voir le site Téléfoot

Cavani et Di Maria   PSG
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-11-06T22:26:26.146Z, mis à jour 2016-11-06T22:48:42.981Z

Le leader Nicois tombé à Caen (1-0), le Paris SG n'a pas manqué l'occasion de revenir à trois longueurs de la tête du classement en dominant Rennes (4-0). La manière, une fois n'est pas coutume, était au rendez-vous.

Au terme d'une prestation accomplie, le Paris Saint-Germain étrille le stade rennais et fonce vers la tête de la Ligue 1.

Dimitri Payet : « Pour l'instant, le PSG et l'OM ne sont pas venus vers moi »

Paris envoie un message

C'est ce qu'on appelle savoir renverser la vapeur. Son autorité sur la Ligue 1 discutée par le trublion niçois depuis maintenant presque un tiers du championnat, le Paris Saint-Germain, à la faveur d'une 12e journée parfaitement négociée, va aborder la trêve internationale en lançant un signal fort à tous ses concurrents. Le Paris moribond de ce début de saison fait peu à peu place à une machine plus huilée pas loin de ressembler à sa devancière. Balotelli et ses copains du Gym, avec un pécule réduit de moitié en tête de la Ligue 1, doivent déjà ressentir dans la nuque ce souffle venu du nord.

Cavani toujours là

Face à des Rennais qui ont fait illusion une mi-temps, le PSG a conquis son deuxième plus large succès de la saison après le 6-0 à Caen de la 5e journée. Avec 18 tirs et trois montants, le 4 à 0 infligé ne reflète qu'en partie cette domination. S'il y a une chose qui ne change pas, c'est le réalisme du buteur maison Edinson Cavani. Grand artisan de l'ouverture du score en coupant de la tête au premier poteau un corner de Di Maria (31e, 1-0), du grand classique, il inscrira son second but de la soirée d'une frappe enroulée du droit en dehors de la surface, ce qui l'est nettement moins (42e, 2-0). L'Uruguayen, touché à la cuisse, sortait dans la foulée. L'occasion pour Jesé de montrer ce qu'il savait faire tout comme Ben Arfa, entré en jeu beaucoup plus tôt que d'ordinaire (69e). Hasard ou pas, avec un jeu léché, les hommes d'Emery doublaient la marque au tableau d'affichage avant le coup de sifflet final (Rabiot à la 67e, Verratti à la 79e, 4-0).

Nice, un de chute

Voilà les Parisiens à trois points de l'OGC Nice pour qui ce dimanche a marqué un vrai coup d'arrêt. Sur la pelouse de Caen, les hommes de Lucien Favre ont chuté pour la première fois de la saison (1-0) et perdu un peu de leur prestige. Pas vraiment une surprise à écouter Lucien Favre. "il y a des matches qu'on a gagnés, tout le monde a dit ''oh là là, fantastique'', etc... Mais moi, en tant qu'entraîneur je dois analyser ça différemment. Je ne me suis pas enflammé, je suis resté les pieds sur terre, c'est mon boulot d'entraîneur." Espérons que cela n'enrayera pas la belle mécanique du technicien suisse.

Les résultats de la 12e journée

Vendredi

Montpellier - Marseille : 3-1

Samedi

Monaco - Nancy : 6-0

Angers - Lille : 1-0

Dijon - Guingamp : 3-3

Bordeaux - Lorient : 2-1

Nantes - Toulouse : 1-1

Lyon - Bastia : 2-1

Dimanche

Metz - Saint-Etienne : 0-0

 Caen - Nice : 1-0

Paris SG - Rennes : 4-0