Ligue 1 : Lyon, des allures de dauphin

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-03-06T22:11:31.823Z, mis à jour 2016-03-07T01:40:43.237Z

Avec ce succès acquis devant Lorient (5-1), le troisième en quatre matches de L1, l'OL précise la menace sur Monaco (2e), devant à 6 points. Sinon, en clôture de cette 29e journée, Marseille a nouvelle fois été inoffensif à domicile (1-1) au contraire du Rennais Dembélé emballant dans le derby du Grand Ouest (4-1).

Lyon, impérial dans son Parc OL (5-1), met la pression sur les Monégasques.

Le renouveau lyonnais

On avait eu une confirmation éclatante du renouveau lyonnais la semaine passée devant le PSG (2-1). Ce dimanche, pour leur deuxième représentation à domicile en une semaine, l'Olympique lyonnais a donné de la suite à ses idées en faisant parler son armada offensive, la plus prolifique en 2016. Un doublé de Lacazette, un but de Ghezzal et un autre de Cornet, plus un csc de Lemaître, ont récompensé une envie affichée de jouer de l'avant. De quoi contenter l'entraîneur Bruno Génésio : "On a concédé trop d'occasions malgré notre réussite offensive, regrettait-il d'abord avant de féliciter son groupe. Je suis pointilleux mais on fait un bon match. On a sauté sur l'occasion pour revenir à 6 points de Monaco. Surtout, la discipline tactique et l'état d'esprit me plaisent beaucoup. On est sur la bonne voie." Une bonne soirée pour l'OL donc, seul troisième ce soir avec 45 points, une longueur devant le Nice et Rennes.

On n'arrête plus Dembélé

Le Stade rennais, justement, s'en est remis à son jeune espoir Ousmane Dembélé pour faire exploser le collectif nantais (4-1), invaincu depuis douze rencontres. Déconcertant de facilité, l'attaquant rennais a illuminé la première période en multipliant dribbles et accélérations. Une palette sans limite tout comme son efficacité. En témoigne son triplé qui ne manquera pas de faire parler de lui. Une habitude ces dernières semaines. Dembélé est ainsi le meilleur buteur parmi les joueurs des moins de 20 ans dans les cinq grands championnats européens cette saison (9 buts).

Michel se fourvoie

Pour Marseille, la soupe à la grimace continue pour son entraîneur Michel au Vélodrome. Faute d'avoir converti leurs nombreuses occasions, les Phocéens ont une nouvelle fois été accrochés, par le 19e de Ligue 1 (1-1) et enchaînent un 12e match de rang sans victoire à domicile. Surtout, les choix tactiques du technicien espagnol (sortie de L. Diarra à la pause, remplacement de Rolando par Alessandrini) prêtaient à discussion à l'issue des débats. "Je sais qu'en fin de match nous étions déséquilibrés, mais nous ne voulions pas faire match nul mais gagner, a expliqué l'entraîneur de l'OM. Après cinq mois sans gagner à la maison, comment ne pas finir déséquilibré? Il fallait oser jouer à quatre attaquants. Mais jouer comme nous l'avons fait après le but de Toulouse n'est pas normal, on ne peut pas jouer comme ça régulièrement, mais là nous avions besoin de gagner, un point ne servait à rien." Et de mettre en cause, à raison, la réussite de ses joueurs devant les cages adverses. Les Toulousains sont 19e, à 9 points de Reims, premier non relégable.


Chelsea - PSG, le choc !