Dans l'actualité récente

Ligue 1 : un Olympico sans aucun but

Voir le site Téléfoot

Sergi Darder - Olympique Lyonnais
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-09-18T21:10:10.084Z, mis à jour 2016-09-18T21:17:53.294Z

L'affiche OM-OL s'est soldée par un match nul et un score vierge. La fin de la 5e journée a également été marquée par la victoire in extremis de St-Étienne et le match nul entre Montpellier et Nice.

Le choc de de cette cinquième journée de Ligue 1 opposait les deux Olympiques. Devant les yeux de Frank McCourt, futur propriétaire de l'OM, ce match sans flamboyance s'est terminé sur un score nul et vierge, malgré une domination lyonnaise dans le jeu. De leur côté, les Stéphanois sont venus à bout des Bastiais dans le temps additionnel et Nice a ramené un point de Montpellier.

OM-OL : 0-0

C'est d'abord en coulisses que le ton est monté avec le caillassage du bus lyonnais dans son trajet jusqu'au stade Vélodrome. Le match s'annonçait chaud ! Après la victoire en Ligue des Champions face au Dinamo Zagreb, Bruno Génésio avait choisi de reconduire un 3-5-2 face à l'Olympique de Marseille. Les Lyonnais ont globalement maîtrisé le premier acte avec notamment un arrêt sur sa ligne de Pelé et un but refusé à Sergi Darder pour une position de hors-jeu de Maxwell Cornet. Une décision sévère, le corps arbitral ayant décidé que le jeune attaquant faisait action de jeu et avait gêné l'intervention du portier marseillais.

Les Lyonnais ont dominé la deuxième mi-temps et aurait pu ouvrir le score par Tolisso mais la transversale en a voulu autrement (63e). Auparavant, Darder (53e), Rybus (60e) et Yanga Mbiwa (62e) avaient également mis le feu dans la défense marseillaise. Gomis a rendu la pareille à ses anciens co-équipiers avec une reprise de volée non cadrée (66e) avant que Njie manque la balle de match, seul face à Anthony Lopes (90e). Si l'Olympique Lyonnais a globalement dominé les débats, ils n'ont pas su concrétiser leurs actions et doivent se contenter d'un match nul. Les Gones sont déjà à six longeurs de Monaco tandis que Marseille végète dans la deuxième partie de tableau avec cinq points.

Saint-Etienne au bout du bout

Une histoire de penalty. Après quatre matchs nuls toutes compétitions confondues, Saint-Etienne a signé une victoire importante face à Bastia. Il a fallu attendre la 94e minute pour voir Romain Hamouma transformé un penalty qu'il avait lui-même obtenu. Les Stéphanois en avait manqué un à la 7e minute, Beric butant sur Jean-louis Leca. Sur l'ensemble du match, les Corses auraient mérité le point du match nul. Coulibaly (22e, 63e) a été l'homme le plus dangereux mais Stéphane Ruffier était à chaque fois sur sa route. Les Verts (8 points) dépassent leurs adversaires du soir au classement.

Montpellier et Nice se neutralisent

Après une probante victoire face à Marseille, les Niçois se déplaçaient à Montpellier avec l'idée d'engranger points et confiance, surtout après leur défaite en Ligue Europa. Les Aiglons ont pu compter sur leur nouvelle recrue, Younès Belhanda, pour égaliser à la 85e minute. L'ancien Montpelliérain - champion de France 2012 - a répondu à l'ouverture du score de Ryad Boudebouz sur penalty (13e). L'international marocain a donc fait des misères à son ancien club et permis à Nice de garder la deuxième place au classement, juste devant le PSG.