Ligue 1 (38e journée) : Toulouse se sauve in extremis

Voir le site Téléfoot

Hatem Ben Arfa - OGC Nice
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-05-14T21:37:14.656Z, mis à jour 2016-05-14T21:49:30.150Z

Mené deux fois au score, les Toulousains ont réussi l'exploit de s'imposer à Angers (3-2) et se sauvent in extremis en Ligue 1. Le coup est rude pour Reims qui a fait le boulot devant Lyon (4-1).

Outre l'exploit de Toulouse ce samedi soir, Monaco a assuré sa 3e place face à Montpellier (2-0) et Ibrahimovic, double buteur, a réussi ses adieux au Parc des Princes en dépassant Bianchi avec 38 buts inscrits sur une saison.

A quoi ressemblerait l'Equipe de France si elle n'était composée que par des joueurs de Ligue 1?


Le miracle toulousain

Le miracle a eu lieu. Et plutôt deux fois qu'une. Les Toulousains, admirables d'abnégation, n'ont pas seulement  remonté un écart de 10 points en 10 journées qu'on leur prédisait insurmontable. Ils ont ce samedi soir, en terre angevine, été les héros d'une rencontre ébouriffante qui a si longtemps paru leur échapper. Menés deux buts à un à la 63e après avoir notamment manqué un pénalty (Braithwaite, 31e), Pascal Dupraz voyait son pari lui échapper. C'était avant que l'élan qui accompagne le TFC depuis deux mois ne renverse tout sur son passage en l'espace de deux minutes. Une égalisation signée Braithwaite suivie d'une merveille de coup-franc de Bodiger (2-3, 80e), un enfant du club tout un symbole, qui sauvait des eaux les Violets. La joie toulousaine au coup de sifflet final était à la hauteur de la souffrance accumulée tout au long de la saison : incommensurable.

Reims de l'euphorie à l'abattement

S'il y a des heureux en cette soirée de clôture, il y en a qui le sont forcément nettement moins. Et c'est un euphémisme tant les Rémois ont touché du doigt un maintien improbable en entame de soirée (19e) et ce au prix d'une performance de choix devant l'Olympique lyonnais. Une victoire 4 buts à 1 pour rien qui a plongé le stade Auguste-Delaune dans une infinie tristesse. Reims accompagne donc Troyes à l'échelon inférieur ainsi que le Gazélec pas à la hauteur de l'événement à Lorient (défaite 1-0).

Ibrahimovic part sur un record

L'autre enseignement de la soirée concerne Monaco qui a fait les choses vite fait, bien fait (victoire 2-0 devant Montpellier) à Louis-II pour s'assurer la troisième place du championnat et un ticket pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Encore plus haut dans le classement, le Parc des Princes avait pour mission de fêter ses champions et le plus grand d'entre eux Zlatan Ibrahimovic. Double buteur et nouveau meilleur marqueur du club en championnat devant Bianchi avec 38 buts dans une rencontre maîtrisée (4-0 devant Nantes), le Suédois a fait ce qu'il faut pour que la fête soit grandiose.

 38e et dernière journée (21h)

Paris SG - Nantes : 4-0

Caen - Bordeaux : 1-0

Angers - Toulouse : 2-3

Lorient - GFC Ajaccio : 1-0

Rennes - Bastia : 1-2

Troyes - Marseille : 1-1

Monaco - Montpellier : 2-0

Reims - Lyon : 4-1

Saint-Etienne - Lille : 0-1

Guingamp - Nice : 2-3