Dans l'actualité récente

Ligue 1: Tony Chapron le récidiviste

Voir le site Téléfoot

chapron
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2018-01-15T09:57:03.674Z, mis à jour 2018-01-15T14:15:50.873Z

Cible de toutes les critiques depuis son geste improbable sur le Nantais Diego Carlos suivi de l'expulsion de ce dernier, ce dimanche lors de Nantes-PSG (0-1), Tony Chapron est un habitué des polémiques. Retour sur quelques épisodes qui ont façonné sa "légende".

Dans le milieu, il est n'est pas rare d'entendre qu'un bon arbitre est un arbitre qu'on ne voit pas. Si cette phrase vaut ce qu'elle vaut, assurément Tony Chapron, qui officie en Ligue 1 depuis un peu plus de dix ans (débuts lors de la saison 2004/2005), ne fait pas partie de cette catégorie. L'arbitre français de 45 ans va arrêter sa carrière en fin de saison. Considéré comme arrogant, provocateur, chambreur même par plusieurs joueurs de Ligue 1, il a été régulièrement impliqué dans plusieurs polémiques.


7 avril 2007 : Nancy - Lorient (L1)

En 2007, Cédric Lecluse, alors capitaine de l’AS Nancy Lorraine, se plaint d’avoir reçu un « tu vas la fermer ta gueule toi! » dans le vestiaire des arbitres après le match. « J’irai jusqu’au bout pour que M. Chapron soit sanctionné!« ,  affirme alors Lecluse.

Mars 2009 : Nice - Monaco (L1)

Selon Olivier Echouafni, l'arbitre aurait eu « une attitude inadmissible et incompréhensible. Il a mal parlé à beaucoup de joueurs et a dépassé les bornes. » Fait rare pour être souligné, Modesto, le Monégasque, prend le parti d'Echouafni, le Niçois : « Je suis à 100% solidaire d'Echouafni. C'est la première fois depuis que je joue en Ligue 1 que ça se passe comme ça avec un arbitre. C'était un derby tranquille, même avec l'histoire du pétard. Mais là, il y a eu des mots de l'arbitre qui ont choqué les joueurs. Il a été très agressif, deux ou trois fois on a essayé de lui parler et il nous a envoyés promener. »

Mai 2009 : Valenciennes - Bordeaux (L1)

Au sortir d’une rencontre très compliquée à arbitrer, M. Chapron est accusé d’avoir lancé un « On va vous enc… en deuxième mi-temps » aux joueurs Valenciennois. Le président Francis Decourrière déborde ensuite en affirmant que le Rhônalpin était une « raclure de bidet » et « une caricature de ce qu’il ne faut pas faire sur le terrain, à croire qu’il est raciste envers les gens du Nord ».

11 septembre 2010 : Lille - Lens (L1)

Venu protester une faute d’un de ses coéquipiers en lâchant un « vous êtes grave », Sébastien Roudet est sur le point d’être averti. Surpris par cette décision irréfléchie, le milieu offensif se rend coupable de quelques applaudissements qui font basculer la partie. Dans son droit, Tony Chapron se ravise et sort directement un carton rouge, pour ce qu’il considère comme « des propos ou gestes blessants, injurieux et/ou grossiers ».

1er mars 2013 : GFC Ajaccio - Monaco (L2)

Tony Chapron, lors d’une rencontre à Ajaccio, se rend coupable d’un geste peu élégant. En effet, il adresse un doigt d’honneur au public Corse en rentrant aux vestiaires. Non content de cela,le même soir il expulse le directeur de la sécurité en lui disant avec beaucoup de courtoisie : « Dégage, va voir le match en tribune ».

30 septembre 2016 : Athletic Bilbao - Rapid de Vienne (Europa League)

Tony Chapron arrête le match 3 minutes et  change trois fois de décision sur la même action. Il accorde tout d’abord un but pour Bilbao… puis l’annule pour accorder un penalty à la place… qu’il annule pour donner hors-jeu du joueur espagnol ! L’UEFA décide de ne pas nommer l’arbitre français et ses assesseurs lors de la journée d’Europa League suivante.