Ligue 1 : A Rennes, l'histoire prend fin pour Gourcuff

Voir le site Téléfoot

apres-match-gourcuff
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2017-11-08T08:48:30.201Z, mis à jour 2017-11-08T15:25:56.835Z

Voilà, c'est fini. Arrivé en juin 2016, Christian Gourcuff n'est plus l'entraîneur du Stade Rennais. Il est remplacé provisoirement par Landry Chauvin, directeur du centre de formation, et Michel Troin, qui supervisait les adversaires.

Les histoires d'amour finissent mal... Celle entre Christian Gourcuff et le Stade Rennais n'a jamais été au beau fixe. Et la sentence est tombée ce mardi soir : le technicien breton de 62 ans quitte le club, quelques jours seulement après la démission de René Ruello et l'arrivée d'Olivier Létang en tant que président délégué et manager général.

18 mois et puis s'en va... Ce départ n'est pas forcément une surprise. Revenu au club, après une première pige en 2001-2002, la greffe n'a une fois de plus pas pris. Ce mardi, Gourcuff a rencontré le nouvel homme fort du club breton, Olivier Létang, et visiblement les deux hommes n'ont pas souhaité travailler ensemble. Paradoxalement, ce départ intervient alors que Rennes réalise sa meilleure série depuis le début de saison avec quatre victoires de suite, toutes compétitions confondues. Certainement l'arbre qui cache la forêt. Car les 18 derniers mois de cohabitation entre l'ancien coach de Lorient et le SRFC n'ont pas été un long fleuve tranquille...

Loin des objectifs

Quatorze ans après avoir été démis de ses fonctions, Christian Gourcuff revenait à Rennes en mai 2016. Un retour au club qui suscitait beaucoup d'espoir, mais qui n'a pas eu l'effet escompté. Ambitieux, comme à chaque début de saison, ayant des désirs d'Europe, le club d'Ille-et-Vilaine passe l'exercice 2016-2017 dans l'anonymat le plus complet. Le Stade Rennais des Gourcuff - père et fils - finit à une bien terne 9e place (12 victoires, 14 nuls et 12 défaites), loin des objectifs, et est éliminé rapidement de la Coupe de la Ligue (en 8es de finale, 7-0 à Monaco) et de la Coupe de France (dès les 16es de finale, face à Paris 4-0).

Cet été, la direction avait offert au technicien breton les moyens de faire mieux, beaucoup mieux, avec une enveloppe considérable destinée au mercato (37 millions d'euros dépensés sur le marché des transferts). Malgré un coup d'éclat au Vélodrome début septembre (victoire 3-1), la mayonnaise ne prend pas. Le Stade Rennais multiplie les contre-performances à domicile (défaites face à Lyon, Nice et Caen, nul contre Dijon) et est fantomatique à Guingamp (0-2) où le président Ruello laisse éclater sa colère contre l'arbitrage. Chahuté sur le terrain, Rennes l'est aussi en coulisses. Les rumeurs de départ du duo Ruello-Gourcuff empoisonnent le club. "Il y a un contexte extérieur qui se dégrade" avouait l'ancien sélectionneur de l'Algérie en octobre. Sur la sellette, le duo n'a pas résisté au mauvais début de saison, malgré un rebond ces dernières semaines (trois victoires de suite en Ligue 1, une première depuis la saison 2015-2016). Après la démission de Ruello au soir d'une victoire sur Bordeaux (1-0) le 3 novembre, Olivier Létang est arrivé... scellant le sort de Gourcuff.

Heinze, Blanc, Lamouchi... qui pour remplacer Gourcuff ?

Et maintenant ? Le coach breton est remplacé provisoirement par Landry Chauvin, directeur du centre de formation, et Michel Troin, qui supervisait les adversaires. Mais les rumeurs parlent d'une possible arrivée de Laurent Blanc, qui a bien connu Olivier Létang au PSG. Ce dernier a cependant démenti, mardi en conférence de presse : "J'infirme avoir contacté Laurent. Je le connais très bien puisqu'on a collaboré, mais je n'ai pas eu de contact avec lui". Les noms de Christophe Galtier, ex-entraîneur de Saint-Etienne, Gabriel Heinze ou encore Sabri Lamouchi sont également évoqués.