Ligue 1 : Accroché par Montpellier, l'OM n'en finit plus de frustrer le Vélodrome

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-12-06T14:55:33.967Z, mis à jour 2015-12-06T15:21:53.567Z

Dans le cadre de la 17e journée du championnat, les partenaires de Steve Mandanda ont décroché un match nul face à la formation de Rolland Courbis, enchaînant une nouvelle désillusion à domicile (2-2).

Cet OM-là est franchement désespérant. Incapable de gagner au Vélodrome en Ligue 1 depuis le 13 septembre dernier et un succès contre le SC Bastia (4-1), la formation de Michel n'a pu obtenir mieux que le match nul face à Montpellier ce dimanche (2-2).

MyTELEFOOT - Et si... L'OM descendait en Ligue2 ?


L'OM trop friable défensivement

Pourtant bien rentrés dans leur match avec une volonté évidente d'attaquer et de presser haut, les partenaires de Michy Batshuayi, transparent cet après-midi, ont une nouvelle fois manqué d'efficacité devant le but, l'attaquant belge manquant de précision alors qu'il était seul face à Laurent Pionner (3e) avant que Barrada ne bute sur le portier de Montpellier (39e). Entre temps, la formation de Rolland Courbis a profité des largesses défensives de l'OM pour prendre l'avantage grâce à un superbe une-deux entre Casimir Ninga et Ryad Boudebouz, le premier reprenant un excellent service du deuxième pour tromper un Steve Mandanda loin d'être impérial (32e, 0-1).

Ligue 1 : Batshuayi se confie (Téléfoot - novembre 2015)


Encore une boulette pour Rekik

Sifflé par un Vélodrome exaspéré, les Olympiens se sont remis à l'endroit dès la reprise grâce à un but plein d'opportunisme signé Rémy Cabella (48, 1-1), ancien pensionnaire du MHSC. Mais comme d'habitude, les ouailles de Michel ont explosé sur le plan défensif, Karim Rekik se ridiculisant encore sur un dégagement manqué que Ninga ne s'est pas gêné d'exploiter (56e, 1-2). Sonnés par ce nouveau but, les coéquipiers de Goerges-Kévin Nkoudou ont eu le mérite de ne pas abdiquer pour revenir une seconde fois dans la partie grâce à un service de ce dernier et une réalisation de Bouna Sarr (73e, 2-2). Une égalisation qui aurait dû être refusée, le centre du numéro 14 olympien étant sorti des limites du terrain.


Pas de quoi pavoiser pour un OM qui fait le spectacle mais lâche encore des points dans son antre. Un vrai problème qui fait stagner les troupes de Vincent Labrune à la 9e place du classement en attendant les autres matches de la 17e journée de Ligue 1. Soit quatre longueurs d'avance sur Montpellier, 15e du championnat.