Ligue 1 : accroché par Montpellier, Marseille n'est plus sur le podium

Voir le site Téléfoot

RTX4CPN7
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-04-08T21:40:20.718Z, mis à jour 2018-04-08T21:40:43.685Z

Privé de Thauvin, Marseille n'a pas su trouver la faille face à Montpellier, ce qui profite à Lyon, désormais troisième.

Marseille n'est plus sur le podium. La faute à son nul concédé à l'Orange Vélodrome face à Montpellier, équipe la plus accrocheuse du championnat. Voire d'Europe.

L'OM tombe dans le piège

L'OM avait la pression avant de recevoir Montpellier. Et ce n'était pas forcément de bon augure pour recevoir Montpellier, équipe jamais facile à manœuvrer. Sans surprise, les craintes, légitimes, se sont avérées : Marseille, toujours privé de Thauvin, n'a pas su trouver la faille face à son voisin. Pourtant, les hommes de Rudi Garcia ont beaucoup tenté : avec une possession de balle de 65 %, ils ont tiré 12 fois au but mais n'ont cadré qu'à 3 reprises. La faillite se trouve là, dans ce manque d'efficacité devant.

Un penalty oublié

On jouait la 80e minutes quand Kostantinos Mitroglou s'est effondré dans la surface, alors accroché par Vitorino Hilton. Les images laissent peu de place aux doutes : a priori, il y avait bien faute, donc penalty pour l'OM. Une décision arbitrale qui aurait pu tout changer. Juste avant, le Grec avait buté sur Lecomte (67e) et Sanson avait trouvé le poteau (55e). Autant de preuves que, ce dimanche soir, ça ne voulait pas rentrer pour les Marseillais.

L'OM n'est plus sur le podium

La principale conséquence de ce nul conclu sur un score nul et vierge est directe au classement : comme l'Olympique Lyonnais a écrasé Metz quelques heures auparavant, l'Olympique de Marseille n'est plus sur le podium en raison d'une différence de buts défavorable (+26 contre +33). Ce qui revient à dire que la lutte s'est un peu plus resserrée pour la dernière place qualificative pour la prochaine Ligue des Champions. Toujours engagé en Ligue Europa, Marseille marque un peu le pas et n'a remporté qu'un seul de ses quatre derniers matches, toutes compétitions confondues. L'enchaînement fait mal.