Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Après Lyon - Marseille, M. Lannoy s'excuse

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-10T12:55:00.000Z, mis à jour 2011-05-10T13:50:47.000Z

En réponse aux critiques et insinuations des Marseillais, l'arbitre du OL-OM de dimanche soir, Monsieur Lannoy, a reconnu son erreur. Pas sûr que cela suffise à consoler les Marseillais...

Alors qu'il s'était déjà excusé à l'issue du match, l'arbitre nordiste a tenté de se défendre face aux attaques venues de la commanderie en répondant aux questions de La Provence.




La phrase est signée Guy Stephan, entraineur adjoint de l'OM, à l'issue de la partie. Force est de constater, donc, que l'homme en noir (en jaune sur la photo), a au moins le mérite de reconnaitre ses erreurs et d'accepter la critique. On notera aussi que c'est dans le quotidien de la région Marseillaise, La Provence, que Lannoy a présenté ses regrets, répondant ainsi indirectement à la mise en doute de sa bonne foi par l'encadrement Marseillais.




Monsieur Lannoy a même pris le temps de revenir en détail sur l'action qui alimente la polémique depuis dimanche, le but refusé dès la 11ème minute à Loïc Rémy pour une « main » d'André Ayew : « Je me situe juste un peu derrière l'action. Je vois un mouvement de corps d'un joueur qui veut contrôler le ballon. Mais en même temps, j'aperçois un mouvement de bras qui me fait dire que le joueur s'est aidé de la main ».



L'arbitre est également revenu sur la main de Cris dans la surface, à la 36ème minute : « Cela ne me parait pas intentionnel, et il n'y avait pas de raison de désigner le point de penalty ». Enfin, il a quand même affirmé ne pas être le seul responsable du résultat de « l'Olympico » : « L'on ne sait évidemment pas quelle aurait été l'issue du match si l'OM avait ouvert le score. Mais je comprends la frustration et la déception des Olympiens ».


Ce qui compte maintenant, c'est le terrain, et le terrain seulement. Lille joue à Saint-Etienne ce soir, tandis que Marseille accueille Brest demain. Aux hommes de Didier Deschamps de ne faire des erreurs de Stéphane Lannoy qu'un anecdotique mauvais souvenir...