Ligue 1 : Bilan spectaculaire de la 31ème journée

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-04-06T09:27:00.000Z, mis à jour 2015-04-06T11:20:53.000Z

Quatre des cinq premiers se sont affrontés au cours de ce week-end pascal. Le Paris Saint-Germain a triomphé sur l'Olympique de Marseille lors du Classico (2-3), tandis que Monaco et Saint-Étienne ont partagé les points. Lyon reste en course pour le titre, Bordeaux pour l'Europe et Metz n'a pas dit son dernier mot.

Voici les principaux enseignements à tirer de ce week-end de championnat.

Le match : Paris plus fort que Marseille

Ce trente-sixième Classico au stade Vélodrome entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain a tenu toutes ses promesses, aussi bien sur le terrain qu’à l’audimat (2,75 millions d’abonnés sur Canal+). Malgré la superbe frappe enroulée - du droit - de Blaise Matuidi, André-Pierre Gignac a récidivé comme en octobre 2012 face au club de la capitale, en inscrivant un doublé. Insuffisant malheureusement car l’équipe de Marcelo Bielsa a littéralement craqué dès l’entame de la seconde période, avec deux buts encaissés par l’intermédiaire de Marquinhos et de Morel contre son camp. Cette défaite, à sept journées de la fin, élimine pratiquement le club phocéen de la course au titre puisqu’il accuse désormais cinq longueurs de retard sur le double champion de France, leader devant l’OL avec une unité de plus. Les hommes de Laurent Blanc restent quant à eux sur leur septième succès consécutif, toutes compétitions confondues, face à leur rival historique.

Le top : Martial impérial

Depuis le huitième de finale aller de Ligue des champions sur le terrain d’Arsenal, Anthony Martial est comme transfiguré. L’attaquant de l’AS Monaco, qui a marqué un doublé avec les Espoirs la semaine dernière, a seulement eu besoin de deux minutes après son entrée en jeu pour égaliser d’une belle reprise du gauche. Le joueur de 19 ans a inscrit cinq buts lors des quatre dernières journées, pour un total de six réalisations. Pas mal pour un jeune proche du départ l’été dernier !

Le flop : Lens trop gentil

Alors qu’il tenait le match nul à quelques secondes du coup de sifflet final, après avoir logiquement égalisé grâce à Chavarria, le RC Lens a craqué. Une nouvelle erreur qui coûte cher à la formation d’Antoine Kombouaré, incapable de quitter cette zone de relégation, où elle occupe désormais la place de lanterne rouge. Les Sang et Or accusent neuf points de retard sur Lorient (17ème) et le maintien semble de plus en plus lointain.

La surprise : Caen, première

En dix confrontations de Ligue 1 face au Stade Malherbe de Caen à la Beaujoire, le FC Nantes n’avait jamais concédé la défaite. C’est désormais du passé. L’équipe normande a remporté sa première victoire chez les Canaris dans les dix dernières minutes, sur deux phases arrêtées, un penalty de Sala et un coup franc de Lemar. Ce succès des hommes de Patrice Garande démontre qu’ils sont bien la meilleure équipe en 2015, derrière le Paris Saint-Germain.

Le joueur : Modibo Maïga

Si le FC Metz peut encore croire à ses chances de maintien, il le doit grâce à Modibo Maïga. L’attaquant lorrain a tout simplement inscrit un triplé face à Toulouse, ce qui porte son total à sept réalisations cette saison. Mais le joueur malien n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis novembre dernier face au PSG (2-3, J14). Une longue disette bienvenue pour le promu, qui cède sa place de lanterne rouge à Lens.

Le chiffre : 37

Comme le nombre de buts inscrits sur les dix pelouses de Ligue 1 lors de cette 31ème journée. C’est la première fois depuis la dernière journée de la saison 2007-2008 (43) que les filets ont autant tremblé.

L'image : Tigo géant

Pour l’un des principaux rendez-vous de la saison, les supporters de l’Olympique de Marseille ont sorti le grand jeu. Les 65 148 spectateurs ont déployé un immense tifo aux couleurs du club phocéen, lors de l’entrée des deux équipes. Une image rare et exceptionnelle !


Il n’y a qu’un club pour lequel ses supporters peuvent réaliser ça ! Vous êtes géniaux !! #TifoGeantOM #OMPSG pic.twitter.com/uEOjEgjydo

— Olympique Marseille (@OM_Officiel) 5 Avril 2015

La déclaration : Jean-Michel Aulas, président de Lyon

"Je pense que Paris devrait gagner mais j'ai entendu le président de Marseille mettre véritablement le feu à la présidence des arbitres. C'est une grande première d'envoyer un dossier sur un concurrent direct et sur un homme qui est un peu respectable. (...) Là, on envoie un dossier, c'est pas contre moi, c'est simplement pour mettre la pression sur les arbitres avant le Classico. Et il n'a pas compris que ça ne se faisait pas".

L'équipe-type : 4-4-2
Costil - Mariano, Thiago Silva, Mexer, Kurzawa - Pastore, Tolisso, Matuidi, Boufal - Maïga, Gignac.