Dans l'actualité récente

Ligue 1 : chahuté par Nantes, le PSG s'en sort très bien

Voir le site Téléfoot

Angel Di Maria
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-01-14T22:11:35.454Z, mis à jour 2018-01-14T22:11:36.710Z

Grâce à un petit but de Di Maria, le PSG s'est imposé à la Beaujoire en clôture de la 20e journée. Mais le FC Nantes n'a clairement pas démérité.

Le PSG s'est imposé face au FC Nantes sur la plus petite des marges grâce à un but d'Angel Di Maria. Le club de la capitale, qui est tombé sur un adversaire valeureux, s'en sort très bien. Et ne manquera pas de remercier l'arbitre.

Nantes d'abord acculé

A voir les premières minutes de la réception du PSG à la Beaujoire, on s'attendait à ce que le FC Nantes souffre pendant toute la rencontre. Il n'a en effet pas fallu beaucoup de temps aux Parisiens pour faire parler leur supériorité technique, misant sur un trio au milieu en mouvement perpétuel. Supérieurs, les hommes d'Unai Emery ont fait courir les Canaris, qui ont cédé sur l'un des rares tirs cadrés de la rencontre. Sur une passe de Cavani qu'a astucieusement laissé filer Mbappé, Di Maria a trouvé la faille avec un peu de réussite (12e). La suite n'a en revanche pas été des plus éblouissantes pour le PSG.

Nantes se rebiffe

Car, après la pause, force est de reconnaître que le FC Nantes s'est montré beaucoup plus entreprenant. Vaillants et courageux, les Canaris ont commencé à gagner des duels, une donnée qui a tout changé et qui leur a permis de garder un soupçon d'espoir. Areola a même dû s'employer à certains moments pour empêcher l'égalisation. Egalisation qui aurait dû avoir lieu sur un but injustement refusé à Sala sur un coup franc. Si ses partenaires étaient bien hors-jeu, lui ne l'était pas (60e). Un fait de jeu qui ne manquera pas de faire parler alors que les Nantais sont restés dignes et que le score n'a plus jamais bougé. D'autant que l'arbitre a fait un excès de zèle en expulsant scandaleusement Diego Carlos après un contact physique involontaire entre les deux hommes (90e).

Le PSG s'en sort

Le seul but de Di Maria aura donc suffi aux Parisiens pour s'imposer face à un Nantes qui est parvenu à les chahuter pendant toute une mi-temps. Un sacré manque de gestion pour le PSG, qui n'a pas su tuer le match non plus pour se mettre à l'abri. Cette 13e victoire de suite face aux Canaris en Ligue 1 leur offre 11 points d'avance sur Monaco et Lyon. Mais il n'y a aucune gloire à tirer de ce succès étriqué.