Ligue 1 - Clubs amateurs : l'OM devrait conclure un accord avec le Burel FC

Voir le site Téléfoot

2017 02 03T000000Z 1 MT1PANPABFCMOM03022017181 RTRMADP 3 SOCCER METZ VS MARSEILLE LEAGUE 1
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-02-09T10:30:39.369Z, mis à jour 2017-02-09T10:52:14.884Z

Selon les informations de RMC Sport, l'Olympique de Marseille devrait conclure un partenariat avec le club de Burel afin de développer son système de détection en post-formation et dans un avenir proche de révolutionner son centre de formation.

L’OM continue de muer. Actuellement en pleine restructuration sportive, l’Olympique de Marseille a commencé à travailler sur ses futurs partenariats avec les clubs locaux de la ville (et du département), dans le but de donner une véritable expansion à son réseau de détection des jeunes talents et de développer de surcroît son centre de formation dans les années à venir.

Selon les informations de <em>RMC Sport</em>, le club olympien va prochainement contracter un partenariat avec le Burel FC, l’un des clubs références pour les jeunes à Marseille. C’est d’ailleurs de Burel qu’est sorti Maxime Lopez, la révélation de la saison à l'OM, avant de rejoindre le centre de formation de l’OM en 2010. Ce partenariat permettra au club amateur du XIIIe arrondissement de la ville, de recevoir une aide logistique (dont une aide matérielle de 5000 euros), technique et médicale. Cet accord, qui devrait être officialisé lors du mois de mars, devrait constituer une grande première pour l’OM selon <em>La Provence.</em>

A contrario, l’OM n’a pas réussi à boucler un partenariat avec le Sporting Club d’Air Bel, considéré comme une référence en terme de structure de pré-formation en Europe. Très sollicité – par divers clubs anglais notamment, et l’Olympique lyonnais selon RMC – le club du XIe arrondissement de Marseille a récemment conclu un accord de deux années avec Montpellier, qui reste un des clubs les plus performants en terme de formation en France.

Très court, l’accord entre les deux clubs permettra éventuellement à l’OM de revenir à la charge d’ici quelques mois, même si les deux entités nourrissent une rivalité et sportive chez les catégories de jeune et d’une popularité décroissante pour le club phocéen et croissante pour le "petit", qui a abouti à une certaine séparation. Air Bel, qui a vu évoluer sous son maillot un paquet de futurs joueurs professionnels - Guy Demel, Lamine Gassama, Zinédine Machach, Steven Fortes, Albert Rafetraniaina, Yannick Sagbo notamment -  est devenu au fil des années un espèce d’anti-OM dans les esprits.

Une volonté claire et nette de revolutionner le centre de formation


Outre la mise en épingle du projet sportif central, le "OM Champions Project", les nouveaux dirigeants de l’OM et les cadres techniques, dont fait partie Andoni Zubizaretta, le directeur sportif du club phocéen, ont prévu de mettre le paquet sur le centre de formation. 

Performant pour sortir des néo-professionnels, ce dernier a malgré tout un bilan contrasté sur la post-formation. Beaucoup de jeunes talents issus du centre de formation olympien n’ont pas fait carrière ou ont dû se diriger vers une carrière plus modeste par rapport aux attentes.

Garcia : "Il y a aussi les jeunes"

Lors de son entretien donné à Téléfoot lors du mois de novembre dernier, Rudi Garcia, le technicien de l’OM, avait évoqué le sujet au micro de Christian Jeanpierre, quant il avait été interrogé sur les volontés et les possibilités du club lors du mercato hivernal.

"La priorité (depuis son arrivée, ndlr) c'était de faire l'état des forces au sein du groupe professionnel ", avait expliqué un Garcia sensible à la problématique de la formation. "Il y a aussi les jeunes. Pourquoi forcément aller chercher ailleurs des éléments qu'on aurait déjà sur place ? On a déjà monté quelques joueurs du centre de formation. On va voir si on a d'autre Maxime Lopez dans le groupe."




Bonus Téléfoot : Mancini évoque Rudi Garcia