Dans l'actualité récente

Ligue 1 - Défaite sur tapis vert face à l'OL, Furiani suspendu 3 matches : Bastia a été épargné par la LFP

Voir le site Téléfoot

RTSTJKO
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-05-05T09:34:57.389Z, mis à jour 2017-05-05T09:40:44.051Z

La Commission de discipline la LFP, réunie jeudi soir à Paris, a sanctionné le Sporting Club de Bastia d’une défaite sur tapis vert de son match face à l’OL suite aux incident survenus le 16 avril dernier. Le stade Armand-Ceserai Furiani a été suspendu pour trois matches.

Le Sporting Club de Bastia s’en sort bien. Une semaine après avoir placé le dossier des incidents survenus lors de la rencontre entre le club corse et l’Olympique lyonnais (33e journée de Ligue 1), le dimanche 16 avril dernier, en instruction, la Commission de discipline de la Ligue de Football professionnelle (LFP) a rendu son verdict jeudi soir et condamné le club corse mais de manière beaucoup plus clémente qu’attendue.


Le Sporting, qui a perdu la rencontre face à l'OL sur tapis vert et vu Furiani être suspendu pour trois rencontres, n'a pas encore annoncé s'il allait faire appel ou non de ces sanctions.




Le détails des sanctions :


Le Sporting Club de Bastia a officiellement perdu la rencontre de la 33e journée face à l’Olympique Lyonnais sur tapis vert.


Le stade Armand-Cesari Furiani a été suspendu pour trois rencontres. Le Sporting, qui devra se délocaliser lors de ses trois prochains matches à domicile, devra également jouer trois rencontres à huis-clos.


Le club a également été privé d’espace visiteurs pour les quatre prochaines rencontres disputées à l’extérieur.


Il n’y a aura pas de retrait de points, la LFP ayant considéré que la situation sportive du SCB, 20e de Ligue avec 31 points, et actuellement en lutte pour le maintien, n’imposait pas une telle sanction. Le SCB, qui s’était vu retirer un point avec sursis après avoir été sanctionné pour des cris racistes (venus de la tribune est du stade Furiani) à l’encontre de Mario Balotelli, le 24 février février, était sous la menace d’un retrait de point ferme.


Anthony Agostini, le Directeur des Services généraux du SC Bastia, impliqué dans l’altercation avec Anthony Lopes, survenue à la mi-temps et directement à l’origine de l’arrêt définitif de la rencontre, a été lui suspendu pour une durée de six mois dont deux avec sursis de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles.