Ligue 1 - Dupraz, De Tavernost, Génésio, Garcia : les déclarations marquantes de la 13e journée

Voir le site Téléfoot

RTSSB8Y
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-11-20T10:40:52.472Z, mis à jour 2017-11-20T21:14:43.445Z

Voici les déclarations fortes à retenir de la 13e journée de Ligue 1.

Dupraz : "On a dit merde au football" 

Pascal Dupraz sait choisir ses mots pour décrire les performances de son TFC. Mécontent du match nul de ses troupes face au FC Metz, samedi soir, le technicien toulousain a évoqué les failles psychologiques de son équipe. 

"On doit gagner ce match mais on n'a pas su le faire car on manque de caractère. Il y a des zones devant le but qu'on n'occupe jamais parce qu'on a peur d'échouer. Quand les situations se font idéales, et bien on manque le cadre. Donc il faut faire d'avantage preuve de caractère et de courage. On aurait pu perdre ce match car on dit merde au football et ça se voit dès la première mi-temps. (...) Nous ne sommes pas non plus assez dans le partage (...)



De Tavernost : "L'arbitrage n'a pas été équilibré" 

Nicolas De Tavernost ne décolère pas après le nul concédé par les Girondins de Bordeaux face à l'Olympique de Marseille (1-1), dimanche soir, au Matmut Atlantique. D'ordinaire très discret, l'actionnaire majoritaire du club bordelais a pesté contre l'arbitrage de monsieur Millot devant les journalistes. 

"C’est une très grosse déception. Les garçons se sont beaucoup donnés mais on ne peut pas jouer contre l’arbitrage. Ce n’est pas possible. Je n’ai pas l’habitude de critiquer l’arbitrage mais là, trop c’est trop. Je suis allé le lui dire d’ailleurs, de manière très directe, ainsi qu’à la Ligue. Ce n’est pas possible que nous, les investisseurs, nous nous retrouvions à la 93e minute à la merci d’un coup franc qui n’existe pas (suite à une faute de Théo Pellenard sur Florian Thauvin, ndlr). Je ne dis pas que le résultat n’est pas équilibré, je dis simplement que l’arbitrage ne l’a pas été.


Allez l'OM



Génésio : "Même sans Fekir, on aurait dû faire mieux"

Un être vous manque et tout est dépeuplé. Voilà ce qu'il faut retenir du match nul de dimanche entre l'Olympique Lyonnais et Montpellier au Groupama Stadium (0-0). Privé de Nabil Fekir, suspendu, les Gones ont galéré, et même ramé, pour trouver l'ouverture au sein de la défense de Montpellier. Pour Bruno Génésio, le constat a été clair, l'OL, armé offensivement, aurait dû faire beaucoup mieux devant son public. Fekir ou pas Fekir. 

"À Troyes, ça avait plutôt bien fonctionné. Mais c’est sûr qu’on aurait préféré avoir Nabil. Il est capable par ses qualités techniques, sa percussion de casser des lignes, de provoquer des fautes. Mais même sans lui, on aurait dû faire beaucoup mieux, notamment en seconde période."



Garcia : "La rentrée de Dimitri est importante, mais elle ne se résume pas à ce soir" 

Titulaire surprise face à Bordeaux, Dimitri Payet, qui revenait de blessure, n'a foulé le terrain que 45 petites minutes dimanche soir. Interrogé sur ce choix fort, Rudi Garcia a tempéré les choses : ce temps de jeu raccourci était prévu. 

"J'avais dit que Dimitri ne débuterait pas et qu'il entrerait une trentaine de minutes et qu'il aurait maximum une heure d'énergie dans les pattes. Je n'oublie pas que c'est le premier de dix matches qu'on va jouer d'affilé. Donc la rentrée de Dimitri elle est importante, mais elle ne se résume pas à ce soir. Je l'avais dit avant le match, il le savait, mais 45 minutes pour une rentrée c'est très bien. Mais il va bien oui."


Plus d'actualité