Ligue 1 : qui pour embêter le PSG ?

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-08-19T15:53:08.217Z, mis à jour 2015-08-19T18:39:02.674Z

Marseille, Lyon, Monaco, Bordeaux, Saint-Etienne ou encore Lille. Sans trop y croire, on a passé au crible ces clubs historiques de la L1 susceptibles de contrarier le PSG dans sa quête d'une nouveau titre. L'ASM et l'OL semblent les mieux armés.


Olympique Lyonnais

Le dauphin se remettra t-il de son incroyable dernière saison ? Dix-septième fin août, les hommes d'Hubert Fournier, portés par un Lacazette chaud patates (meilleur buteur du championnat) et la révélation Fékir (9 passes), avaient réussi le tour de force de menacer le PSG jusqu'au bout. Auteur d'un meilleure entame cette saison (1n, 1v), l'OL, renforcée par Beauvue et Valbuena, n'a en revanche pas encore retrouvé son jeu léché. La clef du succès ne passera que par le retour de ces automatismes. Pas une mince affaire.

AS Monaco

C'est Leonardo Jardim qui le dit lui-même : l'ASM impose davantage le respect aux autres clubs que la saison passée. Les résultats sont passés par là (3e en L1, quart de finaliste de la C1). Si Kondogbia (Inter) et Ferreira-Carrasco (Atlético Madrid), notamment, ont quitté la Principauté, la direction monégasque semble une nouvelle fois avoir recruté jeune et malin (Cavaleiro, El Shaarawy...) sans que leur jeu n'en souffre. Si le PSG se doit de garder un oeil dans le rétro, c'est pour surveiller les Monégasques.

Olympique de Marseille

Quelle crédibilité accorder à un club qui a dilapidé l'ensemble de son escouade offensive qui faisait sa force la saison passée et qui a vu son entraîneur prendre la poudre d'escampette au terme de la première journée ? Aucune est t-on tenté de répondre même si la signature du jour de Michel à la tête de l'équipe doit donner un  peu de baume au coeur aux supporters marseillais. Avec les signatures de Diarra et Diaby, la saison 2015/2016 de l'OM prend surtout des airs de pari. Avec deux défaites en deux matches, il est loin d'être gagné.

AS Saint-Etienne

Trois départs pour trois arrivées. Bahebeck pour Gradel, Maupay pour Erding et Nolan Roux pour Van Wolfswinkel.  Fidèle à son recrutement de joueurs de Ligue 1 à moindre coût, l’AS Saint-Etienne a réussi lors de ce mercato d’été 2015-2016 le pari risqué de renouveler entièrement sa ligne d’attaque. Avec la signature cette semaine d'Eysseric (prêt), la voilà même doté d'un meneur de jeu. Difficile pour l'heure de savoir si les Foréziens s'en tireront à meilleur compte. De là à les imaginer titiller les Parisiens...

Girondins de Bordeaux

Hormis le dossier Gourcuff qui a un temps nourri la chronique, Bordeaux, fidèle à sa réputation, s’est fait discret à la rubrique des transferts. On est même pas loin d'avoir battu des records avec une seule recrue : le Serbe Milan Gajic, champion du monde des - 20 ans, pour remplacer Mariano, transféré au FC Séville. Avec un point en deux rencontres et des prestations insipides, les Girondins peuvent au mieux rêver à un strapontin en Ligue Europa. Avec un Cheick Diabaté à son meilleur niveau s'entend.

Lille OSC

Tout comme Bordeaux, difficile d'imaginer les Nordistes sur le devant de la scène. La seule attraction de l'intersaison est venu de l'arrivée d'Hervé Renard sur le banc de touche. Aussi théâtral soit-il, ce n'est pas lui qui poussera le ballon au fond des filets.  Son onze départ avec un un changement par ligne - Civelli derrière, Obbadi au milieu et Guillaume à l'avant - semble un peu léger pour se frotter aux grosses écuries. Et les seuls éclairs de Boufal ne pourront pas changer la donne...