Ligue 1 : Evian TG condamne Sochaux

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane RENAUX|Ecrit pour TF1|2014-05-17T21:22:00.000Z, mis à jour 2014-05-17T21:58:35.000Z

Evian TG s'est maintenu en Ligue 1 ce samedi soir après sa victoire décrochée à Sochaux (0-3). Le club doubiste, doyen du championnat, est relégué en Ligue 2.

La finale du maintien a tourné à l’avantage des Savoyards, qui connaîtront une quatrième saison dans l’élite. Malgré une deuxième partie de saison satisfaisante, Sochaux s’incline logiquement.

Un duel d'entraîneurs

La semaine a été intense entre les deux hommes, Hervé Renard du côté sochalien, Pascal Dupraz de l’autre. Le premier a accompli un travail remarquable avec une équipe relégable à la trêve pour l’amener à lutter jusqu’au dernier match pour sa survie en Ligue 1. Le second, visiblement jaloux du succès de son homologue, a sorti les griffes en conférence de presse pour affirmer que contrairement aux apparences, son club allait se sauver. Le duel était lancé.

Sochaux tétanisé par l'enjeu

Avant la rencontre, la poignée de main entre les deux hommes traduisait l’ambiance électrique à Bonal. Sur le terrain, l’affrontement a tourné cours puisque dès la 20ème minute, Wass crucifait Pelé d’un ciseau. Face à cette ouverture du score, Sochaux a perdu ses moyens et du coup le club d’Annecy en a profité pour s’échapper au tableau d’affichage. Sur un corner du buteur Wass, Angoula plaçait une tête imparable et permettait à Evian TG de rentrer aux vestiaires avec une avance confortable.

Logique respectée

Si au retour des vestiaires, les joueurs d’Hervé Renard ont tenté de réduire l’écart, à l’image de Contout, ce sont les visiteurs qui n’ont pas tremblé pour prendre un avantage définitif grâce à Wass, auteur d’un doublé à vingt minutes du terme de la rencontre. Evian était donc trop fort pour Sochaux, qui a passé pratiquement toute la saison dans la zone de relégation.

Evian TG connaîtra ainsi une quatrième saison consécutive en Ligue 1, tandis que Sochaux, club doyen de l’élite, bascule à l’étage inférieur pour la première fois depuis 2001.