Ligue 1 : face à Strasbourg, Monaco va faire tourner

Voir le site Téléfoot

Falcao célèbre son but contre Marseille
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-09-16T08:21:43.116Z, mis à jour 2017-09-16T09:13:05.310Z

Parce que la saison est longue et que Leonardo Jardim doit peu à peu intégrer les recrues, Monaco se présentera avec un onze inédit face à Strasbourg.

Une semaine après son couac dans le derby azuréen (0-4) et trois jours après son nul ramené de la pelouse du RB Leipzig en Ligue des Champions (1-1), Monaco va affronter Strasbourg avec une équipe remaniée. C'est Leonardo Jardim qui l'a dit.

60 matches à jouer

Leonardo Jardim s'attend à une saison hyper longue et très demandeuse en ressource. Engagé sur tous les tableaux, Monaco devra surtout rebondir après un exercice 2016/2017 plein de succès (titre de champion de France, demi-finale de Ligue des Champions) et un été mouvementé du côté du marché des transferts. "C'est une nouvelle histoire" concède d'ailleurs le coach portugais, connu pour sa maîtrise de l'intégration des nouvelles recrues. Ces dernières n'ont pas encore été beaucoup vues les semaines passées mais certaines vont avoir leur chance face au promu strasbourgeois.

"Trois, quatre ou cinq joueurs"

"On va essayer de changer trois, quatre ou cinq joueurs. Ca dépendra de la condition physique de ceux qui ont joué hier (mercredi en Ligue des Champions)" a expliqué Leonardo Jardim en conférence de presse. Face à Strasbourg, Youri Tielemans, acheté 25 millions d'euros et promis à un bel avenir, devrait être titularisé dans l'entrejeu en compagnie de Fabinho pour pallier le forfait de Thomas Lemar (élongation aux ischio-jambiers). Keita Baldé et Rachid Ghezzal sont attendus sur le front de l'attaque aux côtés de Rony Lopes et Radamel Falcao. En défense, il n'y aurait aucun changement avec toujours le même quatuor (Jorge-Jemerson-Glik-Sidibé), même si Subasic, touché à la cheville, laissera sa place à Benaglio.

Victoire obligatoire

Après une défaite et un nul, Monaco va devoir réagir très vite et la réception de Strasbourg apparaît comme une aubaine pour remettre la machine en route après un début en trombe en Ligue 1 (quatre succès). Une occasion aussi de lancer petit à petit ces nouvelles recrues amenées à incarner le visage futur de Monaco. "On est obligés d'y aller petit à petit, surtout quand tu as déjà une solution" rappelle Leonardo Jardim. A Monaco, rien n'est pressé, sauf les résultats sportifs bien sûr.