Ligue 1 : Fin de série pour Monaco

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane RENAUX|Ecrit pour TF1|2013-12-21T08:01:00.000Z, mis à jour 2013-12-21T08:06:54.000Z

Monaco s'est incliné ce vendredi soir à domicile contre Valenciennes (1-2), après cinq succès consécutifs, en ouverture de la 19è journée. Pour son retour, l'attaquant Radamel Falcao a loupé un penalty.

Avec sa première défaite de la saison à domicile, Monaco manque l’occasion de prendre provisoirement les commandes de la Ligue 1. Le promu reste à deux points du leader, le PSG, qui reçoit Lille dimanche soir.

Falcao, retour manquant

Il n’avait plus joué pour Monaco depuis le 24 novembre dernier à Nantes (0-1). Radamel Falcao est rentré en deuxième période pendant que Monaco était mené à cause d’un but contre son camp du défenseur international Eric Abidal à la demi-heure de jeu. Le numéro 9 avait l’opportunité de réduire la marque à dix minutes du terme, mais le Colombien n’a pas converti son onzième penalty, mal exécuté et détourné par le gardien de Valenciennes Penneteau, très bon face aux attaques adverses.

L'erreur de Subasic

Invaincu depuis 520 minutes avant le début de la rencontre, Danijel Subasic a cette fois-ci été battu par l’un des siens. Le rempart croate n’est d’ailleurs pas exempt de tout reproche puisque ce dernier juge mal la trajectoire du centre de Masuaku. En revanche, il ne peut rien sur le deuxième but nordiste de Ducourtioux inscrit sur un contre, à l’heure de jeu.

Deux buts refusés

Pourtant, Monaco a dominé et beaucoup tenté durant ce match (20 tirs à 5), mais la chance ne lui a pas souri, notamment Moutinho. Le milieu portugais a vu ses deux coups francs frôler les poteaux adverses. De plus, le club promu a trouvé le chemin des filets à deux reprises, mais Kurzawa et James ont été signalés en position de hors-jeu. Cette troisième victoire de Valenciennes, la deuxième à l’extérieur, lui permet de revenir provisoirement à deux longueurs du premier non relégable Montpellier, qui se déplace ce samedi à Bastia.

Cette défaite de Monaco couronne le PSG qui devient champion d’automne pour la troisième année consécutive.