Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Fin de série pour Saint-Etienne, battu par Bordeaux

Voir le site Téléfoot

Capture d’écran 2018 05 06 à 16 59 24
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-05-06T14:57:45.491Z, mis à jour 2018-05-06T15:57:45.316Z

Après 13 matches sans défaite, les Verts sont tombés à domicile face à Bordeaux (1-3), lors de la 36e journée. Les Girondins reviennent dans la course à l’Europe.

Un caillou dans la chaussure. Un nuage bien gris dans le ciel pourtant si bleu des Verts. Dimanche, la belle série stéphanoise a pris fin. Invaincu depuis treize rencontres en Ligue 1 (8 victoires, 5 nuls), Saint-Etienne s’est fait surprendre par Bordeaux (1-3), à Geoffroy-Guichard. Voilà qui vient ternir un tableau pourtant idyllique depuis le début de l’année 2018. Une défaite qui menace la 5e place de l’ASSE, synonyme d’Europe. Quant aux Girondins, ce résultat leur permet toujours de croire à une place européenne, en revenant à trois unités de leur hôte du jour.

Bordeaux renversant

Pour cette 36e journée, Jean-Louis Gasset pouvait compter sur le retour du capitaine Loïc Perrin, absent depuis trois matches pour cause de blessure aux ischios. Sous le soleil du Forez et dans la chaleur du Chaudron, les Verts mettaient d’entrée de l’intensité, en cherchant principalement à combiner sur les ailes. Les premières banderilles étaient du reste allumées par les locaux, avec Debuchy (3e) et Monnet-Paquet (5e). Dans un match engagé, aux contacts rugueux, « Sainté » obtenait un penalty pour une faute de Pablo sur Beric. Cabella, en force, inscrivait son 7e but de la saison (1-0, 28e). 

« Sainté » peu inspiré

L’ouverture du score allait paradoxalement être le début de la fin pour les partenaires de Yann M’Vila qui n’auront mené au tableau d’affichage que deux minutes. Sankharé, oublié par la défense, égalisait de la tête sur un centre de Sabaly (1-1, 30e). Dans la foulée, sur corner, Koundé fusillait Ruffier (1-2, 37e). A l’agonie, Saint-Etienne était tout proche de craquer à nouveau avant la pause (38e, 41e). Pour inverser la tendance, dès le retour du vestiaire Gasset lançait Bamba, à la place de Selnaes, pour apporter plus de percussion à l’avant. Un choix tactique qui avait le mérite d’amener de la vitesse. La fin de match était folle, mais le réveil stéphanois trop tardif. Bamba (83e) puis Debuchy (88e) échouaient sur les montants de Costil. Ce dernier détournait ensuite un nouveau penalty, une fois de plus tiré par Cabella (89e). Le calice jusqu’à la lie pour les Verts qui encaissaient un 3e but sur une frappe lointaine de Malcolm (90e+4). Le club au scapulaire s’offre une 4e victoire lors des six derniers matches et s’invite à son tour dans la danse pour l’Europe.