Dans l'actualité récente

Ligue 1 : freiné par Saint-Etienne, l'OM ouvre la porte à Monaco

Voir le site Téléfoot

Allez l'OM
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-02-09T22:06:16.029Z, mis à jour 2018-02-09T22:06:17.390Z

L'Olympique de Marseille a laissé filer deux points après avoir mené au score sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne.

Menant au score par deux fois, l'Olympique de Marseille est tombé sur un os prénommé Saint-Etienne en ouverture de la 25e journée de Ligue 1. Concédant finalement nul à Geoffroy-Guichard, les Phocéens ne seront plus deuxièmes si Monaco l'emporte ce week-end.

Une première période spectaculaire

Au regard de la neige qui s'abattait sur Geoffroy-Guichard, les conditions n'étaient pas nécessairement réunies pour assurer un joli spectacle. Mais les 22 acteurs étaient bel et bien décidés à jouer pour lancer la 25e journée du championnat. Il faut dire que les deux équipes ont chacune des ambitions à affirmer : l'OM doit enchaîner pour conserver sa place sur le podium, Saint-Etienne doit confirmer son renouveau après un mercato hivernal mouvementé. Ainsi, malgré le froid qui régnait, Thauvin est venu réchauffer tout le monde en reprenant un centre de Sakai avec une demi-volée du pied gauche (4e). Vaillants, les Verts ont eu le mérite de réagir très vite grâce à Monnet-Paquet (9e) avant de céder une nouvelle fois face à Sanson, bien servi par Sarr (20e). Efficace, l'OM donnait l'impression de maîtriser la rencontre, comme souvent ces dernières semaines.

Beric, le supersub

Mais, en fin de première période et pendant quasiment toute la deuxième, les Verts se sont rebellés. Ils n'ont pas toujours eu la réussite technique de leurs intentions. Profitant de la sortie sur blessure de Mandanda, touché à la cuisse juste avant la pause, un événement qui n'a pas dû être anodin dans les défaillances marseillaises ayant suivi, Saint-Etienne y a cru jusqu'au bout. Après un raté d'Hamouma malgré un but grand ouvert (48e), c'est Beric, le supersub, qui a arraché l'égalisation méritée (75e). Dans le dernier quart d'heure, les Phocéens, un peu suffisants car coupables d'avoir voulu trop gérer en reposant sur leur solidité défensive, ont tenté tant bien que mal d'aller chercher la victoire. Mais Mitroglou, se pensant hors-jeu, a loupé l'immanquable (86e) tandis que Ruffier a fait l'arrêt qu'il fallait face à Thauvin (90e+2).

Monaco a le champ libre

A cause de ses quelques errements défensives, l'Olympique de Marseille a laissé filer trois points qui lui tendaient les bras, trois points qui lui auraient surtout permis de s'accrocher à sa deuxième place. Avec ce match nul, qui doit aussi au courage de Saint-Etienne, l'AS Monaco aura l'occasion de redevenir dauphin du PSG en cas de succès sur la pelouse d'Angers. La balle est désormais dans le camp des hommes de Leonardo Jardim.