Ligue 1 (J26) : Monaco ouvre la porte à Paris

Voir le site Téléfoot

Germain
Par Redaction|Ecrit pour TF1|2017-02-18T09:49:49.048Z, mis à jour 2017-02-18T12:50:37.394Z

L’AS Monaco a été tenue en échec à Bastia (1-1) en ouverture de la 26e journée de Ligue 1. En cas de victoire dimanche contre Toulouse, le PSG pourrait se rapprocher à un petit point.

Moins d’une semaine avant son huitième de finale aller de la Ligue des champions, Monaco, accroché en Corse (1-1), avait la tête ailleurs. A titre de comparaison, avant d’humilier le FC Barcelone au Parc des Princes (4-0), le PSG n’avait pas ménagé sa peine à Bordeaux (3-0). L’avenir dira si ces deux clubs embrasseront un même destin sur la scène européenne. Toujours est-il que l’AS Monaco s’est sérieusement compliquée la vie en Ligue 1 avant un périlleux déplacement à l’Etihad Stadium, mardi.

Une première période à oublier

En une semaine, les hommes de Leonardo Jardim pourraient bien tout perdre, la faute à une première période inaboutie au stade Armand-Cesari. Tout va très vite dans le football. Hier, les Monégasques étaient au ralenti pendant les quarante cinq premières minutes. Face à des Corses en danger, il aura manqué de tout aux joueurs de Leonardo Jardim, surtout de l’agressivité et de la concentration. Moins de vingt minutes après le début de cette rencontre, Diallo plaçait le ballon au fond des filets d’une tête victorieuse au second poteau sur un long centre tendu de Bengtsson (19ème).

11 tirs non cadrés sur 16 tentatives

Sonnée en première période, L’ASM jetait toutes ses forces dans la bataille et menait la vie dure à des Bastiais bousculés par l’envie et la détermination des visiteurs. Tour à tour, Mbappé et Lemra, notamment, maintenaient la pression sur la cage gardée par Leca. Bernardo Silva trouvait la faille à la 52ème minute, et la physionomie nouvelle de cette partie laissait présager d’une victoire sur le fil. Mais la suite fut une succession d’imprécisions face au but. 11 tirs non cadrés sur 16 tentatives pour Monaco, on n’avait plus vu cela depuis 2011. Bastia tenait bon et décrochait un match nul à l’arraché devant des Monégasques épuisés. L'AS Monaco est partie de bien trop loin pour décrocher un résultat assez décevant au prix d'un effort terrible. Le PSG tout d'abord, et Manchester City ensuite, pourraient lui faire payer cher cette erreur.