Ligue 1 (J26) : Nice l’emporte malgré l’exclusion de Balotelli

Voir le site Téléfoot

Balotelli
Par Redaction|Ecrit pour TF1|2017-02-18T21:23:10.145Z, mis à jour 2017-02-18T22:13:58.465Z

Nice s’est imposé sur la plus petite des marges face à Lorient (1-0), samedi soir. Première réussie pour Franck Passi.

Sur la pelouse de Lorient, Nice a assuré l’essentiel et garde Monaco à portée de tir. Un seul but de Cyprien sur la toute première occasion de ce match a permis aux joueurs de Claude Puel de l’emporter (1-0) malgré l’exclusion de Mario Balotelli en seconde période (68ème). En retrait depuis de nombreuses semaines, l’international italien avait une chance de se relancer ce soir, il n’a pas su la saisir. Pire, il a été expulsé par l’arbitre de ce match pour une réaction jugée excessive après un duel avec Touré. Lorient a poussé en fin de match, mais Cardinale a tout repoussé. 

Première réussie pour Franck Passi

Pour sa première sur le banc de Lille, Franck Passi a sorti son équipe du marasme. Le Losc restait sur trois défaites, il a relevé la tête à Caen (1-0) et ce même si, à l’instar de Nice, il a terminé la rencontre en infériorité numérique. C’est toutefois après l’expulsion sévère de Soumaoro (63ème) que les Lillois ont trouvé la faille par l’intermédiaire d’El Ghazi (69ème), déjà buteur sous ses nouvelles couleurs. Un mal pour un bien. Rien ne va plus en revanche du côté de la Lorraine. Si Metz est parvenu à arracher un match nul inespéré grâce à l’inévitable Cheick Diabaté contre Nantes (1-1), étendant ainsi sa série d’invincibilité à domicile à sept matches, Nancy n’a pas connu la même réussite.

Metz s’arrache, Nancy plonge

Les joueurs de l’ASNL n’ont jamais pesé bien lourd au stade Jean Bouin face à Angers, vainqueur (1-0). L’équipe dirigée par Pablo Correa a attendu l’heure de jeu pour se montrer enfin dangereuse dans le sillage de Loïc Puyo, bien servi par Vincent Muratori (58ème). Jonathan Bamba, recruté cet hiver par le SCO, avait ouvert le score dès la cinquième minute de jeu. Troisième revers consécutif pour l’ASNL qui rétrograde au 17ème rang. Metz conserve trois longueurs d'avance sur la zone rouge.