Dans l'actualité récente

Ligue 1 (J26) : Paris redescend de son nuage

Voir le site Téléfoot

Edinson Cavani (PSG)
Par Redaction|Ecrit pour TF1|2017-02-19T22:18:59.281Z, mis à jour 2017-02-20T11:06:55.129Z

Quatre jours après son exploit retentissant face au Barça, le Paris Saint-Germain a été tenu en échec (0-0) par Toulouse au Parc des Princes. Lyon a renversé Dijon (4-2).

Peu importe l’exploit de mardi face au FC Barcelone, la fin de semaine du PSG laissera un goût amer à Unai Emery. Ses joueurs avaient l’occasion de revenir à un point du leader monégasque et de distancer Nice par la même occasion. Au lieu de cela, ils ont concédé un match nul frustrant au terme de 90 minutes pourtant largement dominées. Quatorze tirs contre seulement trois pour les visiteurs, mais une inefficacité face au but assez criante, à l’image de Cavani qui n’a pas su rabattre le ballon au fond des filets sur un deuxième ballon renvoyé dans ses pieds par Albon Lafont. L’homme aux 25 buts n’a pas trouvé le cadre et c’est le PSG qui s’en mord les doigts.

Lyon renverse Dijon

L’entrée de Marco Verratti avait pourtant redonné de l’allant à une équipe en manque d’inspiration, bousculée par le bloc compact des Toulousains. Le plan des hommes de Pascal Dupraz a fonctionné à merveille et le TFC quitte le Parc des Princes avec un point dans sa besace. Toutes les formations du championnat ne peuvent pas en dire autant cette saison. L’Olympique Lyonnais avait décidé lui aussi de se compliquer la vie. Heureusement pour Bruno Génésio, ses joueurs ont eu la bonne idée de planter trois buts en fin de match pour sceller une victoire qui leur échappait. La faute notamment à un duo Tavares-Diony toujours aussi détonnant du côté de dijon. Alexandre Lacazette, longtemps maladroit, a donné l’avantage à son équipe sur penalty en fin de match (84ème), et laissé le soin à Nabil Fékir de parachever cette victoire acquise au forceps (90ème).

Sale semaine pour Saint-Etienne

Les Girondins de Bordeaux, en revanche, ont vécu une après-midi bien plus tranquille. Ils avaient encaissé trois buts contre le PSG la semaine passée, ils en ont passé autant à Guingamp, réduit à dix après l’exclusion de Martins-Pereira. Saint-Etienne a également terminé son match à dix contre onze face à Montpellier, et l’a payé. Défaite deux buts à un pour les Verts après la gifle reçue à Old Trafford (3-0), jeudi.