Ligue 1 : l'ASSE dompte Lyon, Delort réveille Toulouse, Nantes trébuche

Voir le site Téléfoot

Romain Hamouma (ASSE - Saint-Etienne)
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-02-05T22:52:05.754Z, mis à jour 2017-02-05T22:58:03.349Z

L'AS Saint-Etienne s'est offert le scalp du rival lyonnais à l'issue d'un derby tendu dans le Chaudron. Le podium s'est peut-être envolé pour l'OL après cette 23e journée de Ligue 1. Plus tôt, Nancy a fait un coup à Nantes (0-2) et Andy Delort a déjà trouvé ses marques à Toulouse. Angers, battu 4-0, peut en témoigner.

Toulouse-Angers : 4-0

L'effet Andy Delort fonctionne déjà à Toulouse ! Le buteur arrivé des Tigres de Monterrey (Mexique) a déjà fait la différence au Téfécé. Les hommes de Pascal Dupraz restaient sur quatre défaites d'affilée en Ligue 1. Contre Angers, ils ont repris de belles couleurs. D'une reprise taclée, Delort a signé son retour en France de la plus elle des manières (48e). Son décalage pour Corentin Jean est à l'origine du penalty concédé ensuite par Denis Petric. Martin Braithwaite a transformé la sentence (56e). Puis, Oscar Trejo (69e) et Ola Toivonen (88e) ont parachevé le succès des Toulousains. Les Angevins, victorieux de Metz lors de la dernière journée, rechutent. Ils retombent à la 18e place au classement avec 23 points. Toulouse est 10e avec 29 points.

Nantes-Nancy : 0-2


Du côté de Nantes, l'effet Sergio Conceiçao commence à s'estomper. Après quatre victoires de rang, les Canaris restaient sur une défaite (contre Paris) et un nul (à Rennes). Les voilà qui s'inclinent à nouveau à la Beaujoire, contre Nancy cette fois-ci (0-2). Les hommes de Pablo Correa ont parfaitement su exploiter les largesses de la défense nantaise. Maurice Dalé a profité d'une bourde de Koffi Djidji pour offrir le premier but à Issiar Dia (50e). Puis, d'une belle volée, Julien Cétout a fait le break (64e). Et comme Sergey Chenik était dans un bon soir dans la cage nancéienne, la tâche était trop difficile pour le FCN qui tombe au 14e rang au classement (26 points) après cette contre-performance. L'ASNL grimpe à la 11e place avec 27 points.
Dia, Cétout

ASSE-Lyon : 2-0


Un derby entre Saint-Etienne et l'Olympique lyonnais, c'est souvent, voire toujours, très chaud. Celui-ci n'a pas fait exception à la règle. Pour clore cette 23e journée de Ligue 1, nous avons eu droit à un match tendu entre les deux rivaux. Mais sur le terrain, il n'y a pas eu matière à discuter : ce sont bien les Verts qui ont dominé et qui l'ont logiquement emporté (2-0). Les Gones ont payé cash leurs erreurs défensives. Emanuel Mammana s'est emmêlé les pinceaux dans la surface et a permis à Kévin Monnet-Paquet d'ouvrir la marque rapidement (9e). Anthony Lopes, le gardien lyonnais, n'a pas été impérial sur la frappe du Stéphanois. Le tir était certes puissant, mais l'angle peu ouvert. Puis, c'est Romain Hamouma, lancé par Alexander Söderlund, qui a pris de vitesse toute la défense. Le Vert a fini le travail en effaçant le portier des Gones pour finalement marquer ensuite dans la cage vide (20e).

L'OL a bien tenté de réagir, mais les quelques tentatives de Corentin Tolisso (qui a quand même touché la barre au quart d'heure de jeu à 1-0), Memphis Depay ou Mathieu Valbuena n'ont pas vraiment fait frissonner le peuple vert. Alexandre Lacazette est apparu effacé. Le match s'est achevé dans un climat exécrable. Entré en jeu à la place de Nabil Fékir après la pause, Rachid Ghezzal a été logiquement expulsé (90+2e) pour un deuxième carton jaune (béquille sur Hamouma, puis geste d'humeur sur Lemoine). Puis, Corentin Tolisso a pris un rouge direct après un tacle terrible sur Fabien Lemoine encore (90+3e). C'est un deuxième revers de suite pour Lyon qui stagne à la 4e place (37 points), à distance du podium (Nice est 3e avec 49 points). Saint-Etienne reste 5e mais n'a plus qu'une longueur de retard sur l'OL.