Dans l'actualité récente

Ligue 1 : l'OL et l'OM en forme olympique

Voir le site Téléfoot

Olympique Lyonnais
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2013-08-18T08:30:00.000Z, mis à jour 2013-08-18T08:57:35.000Z

Deux victoires en deux matches : les outsiders désignés Lyon, Marseille et Saint-Etienne connaissent une entame de saison idéale et trustent le podium de la Ligue 1. Au PSG et Monaco de les imiter.

Départ sans accroc pour Lyon, Marseille et Saint-Etienne qui comptent six points en deux journées.


Lyon se refait une jeunesse
Sept buts en deux rencontres, un attaquant qui s'affirme (Benzia), un autre qui se découvre buteur (Lacazette) et un duo Grenier-Gourcuff à la baguette : l'Olympique lyonnais réalise un départ en fanfare que lui-même ne s'imaginait certainement pas prendre après les épisodes houleux de l'été (Briand et Gomis mis à l'écart, départ de Lisandro). Rémi Garde, en bon chef de troupe, n'oublie pas de saluer le travail du reste de l'équipe également au diapason vendredi soir à Sochaux (1-3): « Max (Gonalons), Steed (Malbranque) et Clément (Grenier) ont dominé le milieu, bien aidé par les latéraux. C'est un système d'ensemble, avec les centraux qui bloquent dans l'axe. On a fait une bonne première, et on a gérer en deuxième ». Un état de forme à confirmer mardi soir face à la Real Sociedad en barrage aller qualificatif pour la Ligue des Champions.


Marseille sans forcer
L'ambiance était à la fête ce samedi à Marseille avec les nouvelles tribunes couvertes du Vélodrome. Rien de tel pour tester l'acoustique qu'une victoire confirmant le succès inaugural à Guingamp. Ce fut chose faite face à Evian (2-0) avec cerise sur le gâteau, des réalisations des nouveaux chouchoux du public phocéen, André-Pierre Gignac et Dimitri Payet. Tout fut pourtant loin d'être parfait pour le onze d'Elie Baup qui a pu compter sur une charnière Nkoulou-Diawara (préféré à Mendès) sur le qui-vive pour stopper les nombreuses initiatives savoyardes. « J'ai plus de repères désormais à ce poste. J'ai mis longtemps à revenir de ma blessure mais j'ai enfin retrouvé mon agressivité » savourait le Sénagalais. Efficace devant, solide derrière, l'OM va commencer à faire peur.


L'ASSE par un trou de souris
Une frappe limpide de Fabien Lemoine (52e) sur une remise de Brandao aura suffi aux Stéphanois pour se sortir du guêpier breton. Avant cet unique but de la rencontre, si la domination des joueurs de l'ASSE était patente, elle fût surtout stérile. Galtier et ses hommes ne passèrent d'ailleurs pas loin de la correctionnelle si Ruffier n'avait pas fait preuve d'autorité sur les tentatives guingampaises. Après Ajaccio la semaine passée (0-1), les Foréziens s'en sortent une nouvelle fois par la plus petite des marges. Une réussite qui pourrait les fuir si une amélioration dans la fluidité du jeu notamment n'intervient pas rapidement.


Lors de la troisième journée, l'OM se déplacera à Valenciennes, l'ASSE à Lille et l'OL recevra Reims.