Ligue 1 : L'OL méritait mieux face à l'OM

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Stéphane RENAUX|Ecrit pour TF1|2013-12-15T22:43:00.000Z, mis à jour 2013-12-15T22:52:18.000Z

Lyon et Marseille n'ont pu se départager ce dimanche soir (2-2), en clôture de la 18è journée de Ligue 1. L'OL est 10è tandis que l'OM se positionne au 6è rang, à 11 points du podium.

Cette 100è opposition entre Lyon et Marseille a accouché d’un match nul animé. Si l’OL aurait dû tuer la rencontre, l’OM a eu le mérite de ne pas lâcher.

Lacazette-Gomis, duo gagnant

Sur les 45 premières minutes, ce sont les Lyonnais qui ont eu la main mise sur le ballon. Le système en 4-4-2 en losange mis en place par l’entraîneur Rémi Garde a causé beaucoup de problèmes à une équipe marseillaise totalement inexistante. Gourcuff a souvent trouvé la paire d’attaquants Lacazette-Gomis. Le milieu français donne la passe décisive au premier, qui joue astucieusement le coup face à un Mandanda impuissant. Puis c’est au tour de Bedimo de passer en revue l’axe central phocéen pour offrir sur un plateau, à la limite du hors-jeu, le but du break au second.

Le relâchement de Lyon

Alors que Lyon pensait rentrer au vestiaire avec un avantage conséquent, Vercoutre s’est montré coupable sur la tentative de Gignac. Malgré tout, le club rhodanien n’a pas changé de rythme après le repos mais a manqué d’efficacité. La sortie de Gomis, auteur de 9 buts en 16 matches face à Marseille et remplacé par Benzia à vingt minutes du terme, a enlevé du poids offensif aux coéquipiers de Grenier. Du coup, Lyon n’a pas réussi à inscrire un troisième but qui lui aurait permis d’asseoir son succès et Marseille en a profité pour égaliser, sur un coup franc de Thauvin à dix minutes de la fin.

L'état d'esprit de Marseille

Apathiques cette semaine en Ligue des Champions face au Borussia Dortmund (1-2), Marseille n’a une nouvelle fois pas montré un visage convaincant face à Lyon, dans sa quête d’accrocher une place sur le podium en fin de saison. Néanmoins, l’équipe s’est montrée solidaire et a su s’en remettre à ses individualités pour ramener un point inespéré de Gerland. L’entrée d’Imbula à l’heure de jeu a fait du bien à l’entrejeu phocéen, par sa conservation de balle et sa vision du jeu.

Lyon et Marseille disputeront leur dernier match de la saison face à deux adversaires en forme : Lorient pour les Gones (à l’extérieur) et Bordeaux pour les Phocéens (à domicile).