Ligue 1 : L'OM remet le contact en s'imposant logiquement à Metz (0-2)

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-05-01T20:40:00.000Z, mis à jour 2015-05-02T08:52:58.000Z

Grâce à un doublé d'André-Pierre Gignac, les Olympiens ont renoué avec la victoire à Metz lors du match d'ouverture de la 35e journée de Ligue 1 et pointent provisoirement à deux points de l'AS Monaco, 3e du championnat.

Une semaine après la claque reçue au Vélodrome face à Lorient (3-5), l'Olympique de Marseille s'est relancé en signant ce vendredi 1er mai une victoire pleine de sang-froid et de réalisme à Metz (0-2), en ouverture de la 35e journée de Ligue 1. Ce succès permet aux troupes de Marcelo Bielsa de croire encore à une éventuelle qualification en Ligue des Champions pour la saison prochaine mais enterre aussi les derniers espoirs de maintien des hommes d'Albert Cartier.

Gignac centenaire
Pourtant, tout n'a pas été parfait pour les Olympiens. D'entrée de jeu, l'OM s'est mis en danger en laissant Bouna Sarr déborder sur la droite pour servir parfaitement Kévin Lejeune à l'entrée de la surface (1ere). Des errements défensifs sans conséquences pour les partenaires de Steve Mandanda qui se sont peu à peu remis en ordre de marche en dominant globalement les débats, à défaut d'être brillant dans le dernier geste.

Maîtres du ballon malgré une pluie continue, les coéquipiers d'André Ayew ont logiquement fini par ouvrir le score grâce à André-Pierre Gignac. Sur un corner frappé par Dimitri Payet, le numéro 9 olympien a profité d'une erreur d'Anthony Mfa, qui a relâché le ballon après un contact avec son défenseur Palomino, pour inscrire son 100e but en Ligue 1 (37e, 0-1).

100 buts en Ligue 1 pour @10APG ! #Ligue1 #Statistiques → http://t.co/wnPlatPuwE #TeamOM pic.twitter.com/zSJ2ws7VGO

— Olympique Marseille (@OM_Officiel) 1 Mai 2015

Un vrai but de renard des surfaces pour "APG" qui va sans aucun doute rester longtemps en travers de la gorge des joueurs messins. Car sur le contre phocéen menant au corner de Payet, Monsieur Millot n'a pas signalé la grossière faute d'Alaixys Romao sur Florent Malouda, victime d'une autre erreur d'arbitrage quelques minutes auparavant qui l'a privé d'un duel avec Mandanda (32e). Comme quoi, le vent finit bien par tourner...

Intraitable Gignac
Certainement vexés par cette double erreur d'arbitrage, les troupes d'Albert Cartier ont montré leur envie d'entamer tambour battant la seconde période. C'était sans compter sur un OM désireux de repartir avec les trois points de la victoire. Parfaitement lancé par un Gignac des grands soirs, Ayew a cru un instant faire le break pour les siens mais un arrêt somptueux de Mfa a maintenu le FC Metz en vie dans cette partie (52e).

70e André-Pierre Gignac en est à 20 buts en Ligue 1 cette saison et Dimitri Payet à 13 passes décisives. #FCMOM

— Olympique Marseille (@OM_Officiel) 1 Mai 2015

Une parade somptueuse qui n'a fait que retarder l'échéance. Ininarrêtable, intraitable, Gignac a de nouveau fait parler la poudre en profitant d'une passe en profondeur lumineuse de Payet pour s'en aller battre Mfa une deuxième fois (62e, 0-2).

Metz vers la Ligue 2
Malgré leur avantage de deux buts, les hommes de Marcelo Bielsa ont fini par retomber dans leurs travers au niveau défensif et il a fallu un excellent Mandanda pour éviter à l'OM de vivre une fin de match compliquée, comme sur cette déviation involontaire de Giannelli Imbula très bien sortie par le portier marseillais.

Pourtant, les Olympiens ont de quoi être globalement satisfaits de leur prestation collective en deuxième mi-temps, notamment lors des phases de contres où Benjamin Mendy (73e), Ayew (86e) et Imbula (88e) ont malheureusement manqué de réalisme pour alourdir le score, la faute à un excellent Mfa.

Grâce à sa première victoire depuis un mois, l'OM se relance dans la course à la Ligue des Champions et revient provisoirement à deux points de l'AS Monaco, 3e, qui reçoit Toulouse ce dimanche 3 avril. Quant à Metz, ce 19e revers de la saison condamne le club lorrain à une descente en Ligue 2 qui, sauf toute vraisemblance, sera officialisée à la fin de cette 35e journée de Ligue 1.