Ligue 1 : l'OM retrouve des couleurs face à Saint-Etienne

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-22T22:02:22.339Z, mis à jour 2015-11-23T11:06:40.723Z

En clôture de la 14e journée de Ligue 1, les Olympiens ont battu des Verts trop brouillons à Geoffroy-Guichard grâce à Batshuayi et Nkoudou, remontant ainsi à la 12e place au classement général.

« Nous sommes Paris ». Avec cette banderole réalisée par son groupe de supporters « Les Ultras », l'Olympique de Marseille a rendu un magnifique hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Paris le 13 novembre dernier. Tout comme l'AS Saint-Etienne, qui a pu compter sur son ambiance exceptionnelle à Geoffroy-Guichard. Sur le terrain, la rencontre qui a clôturé cette 14e journée de Ligue 1 ce dimanche soir a été à la hauteur de l'émotion et de l'atmosphère qui régnaient en tribunes et s'est soldée par une victoire des visiteurs sur le score de deux buts à zéro.

Une barre et un poteau en première période !

Très rythmée, la rencontre entre les Verts et leurs rivaux du soir a offert un festival d'occasions en première période. Emballant, le premier acte a malgré tout montré – une fois de plus – les nombreuses lacunes des Olympiens depuis le début de la saison. Coupée en deux, la formation de Michel n'a toujours pas trouvé le bon équilibre et la sérénité pendant 45 minutes.


Si elle a pu se mettre en évidence sur le plan offensif grâce à Lucas Ocampos (3e) et Lassana Diarra, auteur d'une très bonne prestation et d'une frappe détournée sur la barre transversale par Stéphane Ruffier (16e), elle aurait largement pu se faire surprendre par les hommes de Christophe Galtier. Mais les partenaires de Loïc Perrin n'ont pas su exploiter la fébrilité défensive marseillaise, la faute à un Steve Mandanda impérial à deux reprises (9e et 38e) et à la malchance, avec une merveilleuse tentative de Kévin Monnet-Paquet qui a terminé sa course sur le poteau (30e).


Batshuayi-Nkoudou, le ticket gagnant olympien

Face à ce manque de réalisme stéphanois, l'OM a fini par ouvrir le score grâce à son serial buteur, Michy Batshuayi. A l'affût sur une frappe manquée de Georges-Kévin Nkoudou, l'attaquant belge a inscrit son neuvième but en Ligue 1 en battant Ruffier d'une frappe du gauche (41e, 0-1). Une réalisation plein de sang-froid et de lucidité, choses dont a manqué le numéro 22 olympien en seconde mi-temps pour permettre aux siens de s'envoler (48e et 62e).

Ligue 1 : Batschuayi se confie


Heureusement pour les joueurs de Michel, Nkoudou est passé par là afin de doubler la mise juste après la pause d'une frappe chanceuse détournée par Perrin, battant ainsi un Ruffier impuissant (51e, 0-2). Sans doute sonnée par ce deuxième but, l'ASSE a alors perdu tout son allant offensif, se montrant trop brouillonne pour revenir dans la partie. La seule réplique piquante des Verts sera une tentative sur coup-franc de Romain Hamouma qui finira sa course juste à côte du but de Mandanda (64e).

Grâce à ce précieux succès, son cinquième en Ligue 1 – seulement – cette saison, l'OM grappille une position et pointe au 12e rang du championnat. Les troupes de Christophe Galtier ratent quant à elle la possibilité de revenir sur le podium et restent scotchées à la septième place.

Caen et Angers n'avancent plus

Plus tôt ce dimanche, le Stade Rennais et les Girondins de Bordeaux se sont neutralisés en Bretagne sur le score de 2-2 au terme d'une partie très emballante marquée par un but somptueux de Kamil Grosicki et un penalty arrêté au bout du temps additionnel par Cédric Carrasso. 


A Furiani, le SC Bastia et le Gazélec Ajaccio ont rendu un hommage poignant aux victimes des attentats et ce sont les visiteurs qui se sont imposés deux buts à un sur le terrain. Dans l'autre rencontre du début d'après-midi, le SM Caen et le SCO Angers n'ont pu faire mieux qu'un match nul (0-0), laissant l'Olympique Lyonnais dauphin de l'intouchable Paris Saint-Germain.

Ligue 1 : L'hommage du football français