Dans l'actualité récente

Ligue 1: l'OM retrouve la victoire et garde son avance sur le PSG

Voir le site Téléfoot

error
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2014-11-02T22:49:00.000Z, mis à jour 2014-11-02T22:57:32.000Z

En clôture de la 12e journée de Ligue 1, l'OM a dominé Lens (2-1) à l'issue d'un match tendu. Cette victoire, après deux revers consécutifs, permet aux hommes de Marcelo Bielsa de conserver quatre points d'avance sur le PSG, leur prochain adversaire en championnat.

Menacé par les victoires samedi du Paris-SG (2e), de Lyon (3e) mais aussi de Bordeaux (4e) face à Toulouse (2-1), en milieu d'après-midi, Marseille était dans l'obligation de s'imposer face à Lens pour éviter de voir revenir trop près ses concurrents.

Un match brouillon
Après deux défaites contre Lyon (0-1) en championnat et Rennes (1-2) en Coupe de la Ligue, Marseille voulait retrouver l'assurance qui les guidait lors sa série de huit victoires consécutives en L1. Dès la 10e minute, le sort voulait donner raison à l'OM puisque sur un corner de Thauvin, dévié par le Moigne, Nkoulou parvenait à tromper le jeun Belon (1-0). Marquer rapidement, le meilleur remède pour éviter de gamberger ? Pas vraiment avec l'OM car la jeunesse et l'enthousiasme lensois prenait de vitesse une défense olympienne friable. Sur un service dans la surface de Chavarria, Baptiste Guillaume (19 ans) fixait Fanni puis ajustait Mandanda pour une égalisation méritée (1-1, 31e).
Au retour des vestiaires, Cyprien manquait une belle occasion en dévissant sa frappe (48e). Un déficit de réussite dont profitait l'OM à la 60e minute. La passe en retrait de Gignac trouvait Thauvin dont la frappe sous la barre redonnait l'avantage (2-1, 60e). Un avantage toujours aussi précaire mais conservé par une parade décisive de Steve Mandanda devant Touzghar à la toute dernière minute.

Bonjour l'ambiance
Cette semaine les esprits marseillais s'étaient échauffés à la suite de la défaite à Rennes et l'expulsion de Brice Dja Djédjé qui en était venu aux mains avec André Pierre Gignac, le lendemain avant l'entraînement. Si les deux joueurs et Marcelo Bielsa assuraient que l'incident était clos, les Marseillais ont montré de nombreux signes d'agacement sur le terrain. La relation Gignac-Thauvin a symbolisé ce phénomène. En colère contre les choix trop individuels de l'ailier, Gignac n'a pas été tendre avec son coéquipier même s'il s'est finalement mué en passeur pour l'ancien Bastiais sur le second but. Tout est bien qui finit bien argumenteront-ils...

Quelle équipe à Paris ?
Déjà privé de Morel (blessé), Ayew et Dja Djédjé (suspendu), Marcelo Bielsa ne pourra compter sur les services de Romao. Le milieu de terrain togolais a été expulsé contre Lens pour deux avertissements. Un casse-tête en perspective pour l'entraîneur argentin qui devra remanier sa défense alors qu'il était jusqu'à présent partisan du maintien de son onze titulaire.

Cette victoire contre Lens permet en tout cas à l'OM de conserver quoiqu'il arrive la tête de la Ligue 1 à l'issue de sa rencontre face au PSG, dimanche prochain au Parc des Princes.