Facile vainqueur de Sainté, le PSG est plus que jamais le patron de la Ligue 1

Voir le site Téléfoot

Zlatan Ibrahimovic   PSG
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-10-25T21:55:54.384Z, mis à jour 2015-10-25T22:13:29.091Z

Sûrs de leurs forces et très sereins, les hommes de Laurent Blanc se sont imposés sans trembler face à des Verts trop faibles pour pouvoir espérer mieux (4-1).

Plaisante vendredi, très terne samedi, la 11e journée de Ligue 1 a retrouvé des couleurs ce dimanche avec des matches rythmés qui ont vu les victoires de l'Olympique de Marseille et l'AS Monaco. Mais la grosse affaire est pour le Paris Saint-Germain, plus que jamais leader du championnat après son succès contre Saint-Etienne au Parc des Princes (4-1).

Quand Bernard Caiazzo préfère battre l'OL plutôt que le PSG...


Kurzawa fait forte impression

Très à l'aise sur le plan technique, les hommes de Laurent Blanc ont rapidement prouvé leur supériorité face à leur adversaire du soir en confisquant le ballon jusqu'à atteindre une possession supérieure à 70% après seulement dix minutes de jeu. Cette maîtrise indiscutable s'est couplée à quelques mouvements bien sentis, notamment grâce au positionnement de Zlatan Ibrahimovic qui n'a quasiment pas décroché pendant la première période. Une mi-temps pendant laquelle le PSG, privé de plusieurs de ses cadres laissés au repos, a ouvert le score grâce à Layvin Kurzawa, titulaire à la place de Maxwell (23e, 1-0). 


Ibracadabra !

Toujours aussi sereins après la pause, les coéquipiers d'Edinson Cavani n'ont pas mis longtemps à concrétiser de nouveau leur domination sur la rencontre. Auteur du deuxième but sur un joli service d'Ibrahimovic (48e, 2-0), l’Uruguayen a rendu la pareille au Suédois qui a inscrit sa 12e réalisation face aux Stéphanois depuis son arrivée en France (67e, 3-0). Lucas, entré en cours de jeu, viendra parachever le succès des siens (87e, 4-1), un quart d'heure après le but contre son camp de Marco Verratti (73e, 3-1), seule ombre au tableau de la belle prestation parisienne . Qu'à cela ne tienne, le PSG compte désormais sept points d'avance sur son dauphin Angers.


L'OM dans la douleur

Au fond du sceau avec sept matches d’affilée sans la moindre victoire (disette qui n'était plus arrivée depuis 2013 et l'ère Elie Baup), les Olympiens se sont remis à l'endroit face au Losc, intéressant en première mi-temps mais qui s'est effondré à la suite de l'ouverture du score de Michy Batshuayi (37e, 0-1). Lancés sur orbite, les joueurs de Michel ont poursuivi sur leur lancée au retour des vestiaires en doublant la marque grâce à une frappe somptueuse et en pleine lucarne de Romain Alessandrini (56e, 0-2). Mais comme trop souvent cette saison, l'OM est retombé dans ses travers en étant trop laxiste sur le plan défensif, ce qui a permis à Sébastien Corchia de réduire la marque (72e, 1-2). Insuffisant toutefois pour vaincre les compères de Steve Mandanda qui remontent à la 14e place de la Ligue 1. 


Monaco a fait le job

Ennuyeux au possible malgré la victoire 1-0 des Girondins grâce à un but de Adam Ounas (77e, 1-0), le match entre Bordeaux et Troyes ne restera pas dans les annales. Plus emballante, la rencontre entre Reims et Monaco a accouché d'une courte victoire pour le club de la Principauté où Bernardo Silva a une nouvelle fois brillé en inscrivant la seule réalisation de la partie (11e, 0-1). Séduisants en première mi-temps, les hommes de Leonardo Jardim n'ont guère brillé en seconde période mais ont tenu bon face à un adversaire plus accrocheur et réduit à dix après l'expulsion d'Antoine Devaux (69e). Grâce à ce succès, les partenaires de Jérémy Toulalan, énorme cet après-midi, remontent à la 8e place de la Ligue 1.


Les résultats de la 11e journée :
Caen 0-2 Nantes
Lyon 3-0 Toulouse
Lorient 1-1 Rennes
Montpellier 1-0 Bastia
GFC Ajaccio 3-1 Nice
Angers 0-0 Guingamp
Reims 0-1 Monaco
Lille 1-2 Marseille
Paris 4-1 Saint-Etienne