Ligue 1 : La ligue Europa s’éloigne pour les Verts et les Girondins

Voir le site Téléfoot

Ouverture du score de Beric pour l'ASSE
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-05-05T22:13:52.330Z, mis à jour 2017-05-05T22:18:23.736Z

En match avancé de la 36ème journée, l’ASSE et Bordeaux se séparent sur un score de parité (2-2). Un nul qui n’arrange aucune des deux formations dans leur lutte pour les places européennes.

Ce choc de la 36ème journée a tenu ses promesses et les deux formations se sont livrées une belle rencontre au cours de laquelle aucune équipe n’est parvenue à prendre les trois points. Les hommes de Gourvenec peuvent s’en vouloir, eux qui ont mené deux fois au score et qui se sont fait reprendre à chaque fois. Si le partage des points n’est pas illogique, les Stéphanois comme les Bordelais auraient pu espérer mieux.


Des Girondins opportunistes

La première période aura vu les deux formations se neutraliser et ne pas se livrer totalement. Si la possession du ballon était en faveur des coéquipiers de Loïc Perrin, les Bordelais parvenaient à frapper au but, mais sans véritablement se montrer dangereux. Du moins jusque dans les dernières minutes de la première période, où Monsieur Schneider désignait le point de pénalty en faveur des Girondins. 

Aux yeux de l’arbitre, Maiga déséquilibrait Lewczuk dans la surface de réparation suite à un corner mal dégagé. Ounas prenait Ruffier à contre-pied et pensait alors donner l’avantage à ses partenaires à la mi-temps (0-1, 42ème ). Mais quelques instants plus tard, une très belle action collective des Verts permettait à Beric de mettre les deux formations à égalité à la pause (1-1, 45ème). L’attaquant stéphanois profitait d’un beau service d’Hamouma pour tromper Carrasso.



Les Verts en manque de réalisme face à Cédric Carrasso

La seconde période fut nettement plus ouverte et plus riche en occasions. Malcuit était le premier à se distinguer mais Carasso repoussait sa frappe (47ème). La bonne entame des locaux était pourtant freinée par un but de Laborde. Après un centre d’Ounas, dévié par Plasil du dos, l’attaquant de 23 ans venait redonner l’avantage à son équipe et en profitait pour inscrire son 6ème but en championnat, lui qui avait ouvert son compteur lors de la première journée, lors de la réception de… Saint-Etienne ! (1-2, 50ème) Cueillis à froid, les hommes de Galtier réagissaient dans la foulée par Monnet Paquet (50ème ) avant que Beric n’inquiète à nouveau Carasso (54ème).

Surtout, à l’heure de jeu, l’arbitre ne sifflait pas un pénalty pour Monnet-Paquet à la lutte avec Pallois (60ème) avant qu’un tacle sévère de Contento, averti sur cette action, ne fasse monter la température entre les deux bancs de touche, Galtier réclamant un rouge pour le défenseur bordelais. (61ème). Mais les Verts seront récompensés de leurs efforts sur un but de Pajot (2-2, 65ème), validé par la Goal Line technology suite à un corner.

Plus rien ne sera marqué malgré des tentatives de l’ASSE tombée sur un grand Carasso ce vendredi soir. Le Bordelais Pallois sera lui expulsé en toute fin de rencontre. Avec ce match nul, Bordelais et Stéphanois risquent de voir leurs dernières chances de se qualifier pour la Ligue Europa s’envoler avant les matches de dimanche de Lyon contre Nantes (17h00) et de Marseille contre Nice (21h00). Un point donc qui n’arrange personne.




Les 10 légendes des Girondins de Bordeaux