Ligue 1 : Lille – Lyon, une mi-temps pour chaque équipe (2-2)

Voir le site Téléfoot

RTX4JH31
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-02-18T18:27:24.858Z, mis à jour 2018-02-18T18:29:13.964Z

Il y a eu du spectacle sur la pelouse de Pierre Mauroy. Si Lyon a montré un beau visage lors de la première période pour mener à la marque, les Lillois ont bien réagi après la pause pour revenir au score.

Après trois défaites de rang en Ligue 1, les Lyonnais avaient besoin de prendre les trois points pour ne pas décrocher dans la lutte pour la deuxième place. Après une première mi-temps bien maitrisée, les hommes de Bruno Genesio se sont heurtés à des Lillois surmotivés en seconde période.


Lyon impose sa technique en première mi-temps

Du côté de Lille, les joueurs de Christophe Galtier n’avaient gagné qu’une seule de leurs 5 dernières rencontres et se devaient de faire un résultat pour s’éloigner de la zone de relégation. Si leur début de match montrait de bonnes choses, la technique des Lyonnais a vite permis au club rhodanien de prendre le dessus.

Emmenés par un Memphis Depay en grande forme, Lyon inquiétait la défense lilloise mais le Néerlandais manquait de précision (14ème). Quelques instants plus tard, l’ancien Mancunien voyait sa frappe relâchée par Maignan et Bertrand Traoré en profitait pour ouvrir le score (0-1, 21ème). Juste avant la pause, l'attaquant burkinabé bénéficiait d’un très bon service de Marçal pour s'offrir un doublé et donner deux buts d'avance à Lyon (0-2, 44ème)



Le retour incroyable de Lille

Suite aux 45 premières minutes, il était difficile de croire que les 3 points allaient échapper à Lyon. Et pourtant, l’entrée en jeu de Luiz Araujo en fin de première période changeait la physionomie de la rencontre. La possession de balle s’équilibrait, mais surtout, les Lillois se montraient plus incisifs. Très actif sur le flanc droit, Lille était récompensé par ses efforts grâce à Pepe.

Suite à un slaloom, Luiz Araujo décalait idéalement Nicolas Pepe au point de pénalty dont la frappe du gauche réduisait le score (1-2, 65ème). Et à moins de 10 minutes de la fin l’intenable Luiz Araujo décochait une merveilleuse frappe de 25 mètres pour tromper le portier lyonnais (2-2, 81ème) Si Mariano manquait de chance quelques minutes plus tard en reprenant un centre de Depay sur le montant, le score de parité semblait logique. Chaque équipe a en effet eu sa mi-temps, mais ce partage de points n’arrange pas l’OL qui laisse filer Monaco ni Lille qui conserve un point d’avance sur Amiens, le premier relégable.