Ligue 1 : Lille et Marcelo Bielsa, c'est terminé

Voir le site Téléfoot

RTX3HJCH
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-12-16T09:32:32.537Z, mis à jour 2017-12-16T09:32:32.537Z

Lille a officialisé sa rupture avec Marcelo Bielsa. Mais le club nordiste va sans doute devoir lui verser une lourde indemnité.

Le LOSC a officialisé sa séparation contractuelle avec Marcelo Bielsa, qui réclame bien évidemment une lourde indemnité.

Le rêve est devenu cauchemar

L'été promettait beaucoup de chaleur du côté de Lille pour cette saison : un projet ambitieux, un objectif réaliste au regard des investissements (finir dans le top 5) et un entraîneur charismatique pour emmener les Dogues. Mais le rêve s'est transformé en cauchemar après un début d'exercice poussif, durant lequel Marcelo Bielsa a trop tardé à trouver la carburation. Mis à pied le 22 novembre dernier après une lourde défaite à Amiens (0-3), l'Argentin n'est désormais plus lié contractuellement au LOSC. Mais il reste à s'entendre juridiquement

Un simple tweet

Le LOSC a annoncé la rupture via un tweet et une simple brève, se contentant d'un message clair : "Arrivé au terme de la procédure engagée à l’encontre de Marcelo Bielsa, le LOSC informe qu’il a rompu le contrat qui le liait à son entraîneur". Naturellement, le coach entend faire valoir ses droits et réclame une indemnité autour des 15 millions d'euros, une somme compliquée à sortir pour un club qui vient d'être interdit de recrutement par la DNCG.

Un contrat secret

Et Lille se retrouve même dans de beaux draps en raison de l'existence d'un second contrat le liant à Marcelo Bielsa, confirmé par son avocat dans les colonnes de l'Equipe, signé sous seing privé et jamais enregistré auprès de la LFP (le deuxième, connu, ne contient pas tous les éléments). Ce qui fait dire à Maître Carlo Brusa, "j'ai toujours dit que la rupture envisagée par le club avait seulement pour but de reculer l'échéance, dans un contexte financier difficile. Cette rupture n'est pas liée à un problème de comportement particulier mais à un problème financier tout court". De toute évidences, le LOSC va devoir payer