Ligue 1 : Lille non plus ne craint pas le PSG

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-03T10:22:00.000Z, mis à jour 2011-08-03T10:33:10.000Z

Le PSG a beau avoir attiré Gameiro, Menez ou Pastore, ses concurrents refusent de paniquer. Après l'OM, le LOSC affirme ne pas craindre Paris. Lille et Marseille, le champion et son dauphin...

La saison dernière, le LOSC de Rudi Garcia a remporté le titre de champion de France devant l'OM et l'OL, avec, au final... 16 points d'avance sur le Paris-Saint-Germain, 4ème.

Parce qu'ils commenceront la saison en tant que champions de France en titre, les dogues en sont les favoris naturels. L'entraineur Rudi Garcia est conscient des forces de son club, mais reste exigeant : « La logique économique voudrait que normalement, on ne soit pas sur le podium. On est champions de France, c'est un statut que l'on veut assumer. Ça va donner des devoirs, ça va nous exposer aussi car on va être l'équipe à battre ». Lille est donc loin de s'avouer vaincu.

Le milieu offensif polonais de Lille, Ludovic Obraniak, a évoqué le recrutement parisien dans L'Equipe. Un cadeau empoisonné ? « C'est bien pour nous. On a toujours évolué dans l'ombre. On aime bosser tranquillement. La pression va être clairement sur Paris. Le PSG et Marseille vont être armés. Paris avait déjà une belle base. En ajoutant les joueurs de haut niveau recrutés, le PSG va être difficile à battre. Mais il faut que la mayonnaise prenne».


Le tchèque Rozenhal a évoqué le PSG dans L'Equipe : « Manchester City avait fait de même et ça n'a pas marché les deux ou trois premières années. Honnêtement, je ne suis pas sûr du résultat (...) Même avec des joueurs achetés des millions d'euros, vous n'êtes pas sûr que ça fonctionne ». Mickaël Landreau pense lui au contexte parisien, dans France Football : « Maintenant, Paris reste Paris, une saison est longue et de là à gagner, on l'a vu dans l'histoire du club, ce n'est pas simple ».

Cela semble clair dans l'esprit des Lillois : pour leur reprendre leur titre de champion de France, il va falloir leur passer sur le corps. Avec un char d'assaut financé par le Qatar, ou pas.