Ligue 1 : Lyon, bête noire de Monaco

Voir le site Téléfoot

RTX2VKTR
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-12-18T21:59:33.035Z, mis à jour 2016-12-18T22:09:32.359Z

L'Olympique lyonnais marque les esprits en s'imposant à Monaco au terme d'un match spectaculaire (1-3). L'ASM voit le leader niçois, victorieux de DIjon 2-0, s'éloigner à quatre points au classement.

L'OL, privé de leur capitaine Gonalons  au coup d'envoi, s'en est remis à Ghezzal, Valbuena et Lacazette pour dompter la machine monégasque.

Téléfoot, l’After - Les tweets de la semaine

Lyon frappe fort

Empilant les buts et les succès depuis le 14 octobre et une défaite à Toulouse (3-1), l'AS Monaco impressionnait tout son monde et à l'heure du coup d'envoi de la rencontre qui l'opposait ce soir à Lyon, la question était de savoir combien de fois Lopes allait-il chercher le cuir au fond de ses filets. La réponse est une fois et le gardien lyonnais n'en a cure. Ses coéquipiers se sont chargés d'en inscrire un puis deux de plus pour marquer de leur empreinte cette 18e journée.

Nice creuse l'écart

En dominant l'AS Monaco, à Louis-II, 3 buts à 1, l'Olympique lyonnais enchaîne un troisième succès consécutif depuis son faux-pas face au PSG (1-2), adversaire sur lequel elle ne compte plus que cinq points de retard au classement. Avec un match face à Metz à rejouer. Avec un quatuor Fekir-Ghezzal-Valbuena-Fekir qui sait se comprendre, l'OL peut croire à une remontée dont il a le secret. Monaco, lui, tombe de haut et rate une belle occasion de prendre ses distances sur Paris. Surtout, il voit s'éloigner le leader niçois à 4 points.

Et de quatre pour Valbuena !

Si Lyon a sorti les biceps, Monaco n'en a pas été réduit au silence pour autant. Et avant l'ouverture du score signée Ghezzal au terme d'une belle action collective (29e, 1-0), les Monégasques ont eu les moyens de prendre les commandes de la partie. Benjamin Mendy par deux fois notamment (8e). Pas décisif sur le coup, le latéral gauche de l'ASM le sera en fin de première période en se faisant expulser pour un coup de pied sur Tolissso (40e). A 11 contre 10, Lyon avait son destin en main et s'en référait à Valbuena pour corser l'addition sur un service rendu de Ghezzal (65e). Avec 4 buts en 4 matches, l'international français est ressuscité et semble parti pour ne plus s'arrêter. C'est Lacazette, après la réduction monégasque, qui donnait le coup de grâce d'un bel enchaînement poitrine-extérieur du droit.