Ligue 1 : Lyon et Monaco mettent la pression sur l’OM, Metz relégué

Voir le site Téléfoot

CAEN ASM
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-05-06T17:19:06.515Z, mis à jour 2018-05-06T18:07:41.899Z

Lyon, vainqueur de Troyes (3-0), et Monaco tombeur de Caen (2-1) mettent la pression sur l’OM qui reçoit Nice (21h). Lille renverse Toulouse (3-2) et Metz est relégué.


Lyon bien ancré

Lyon tient à sa deuxième place. Dimanche, lors de la 36e journée, l’OL n’a pas tremblé face à l’Estac et s’est imposé 3-0. Les Gones ont fait la différence en sept minutes grâce à un doublé de Bertrand Traoré (28e, 35e). Le Burkinabé est en forme en cette fin de saison, impliqué dans neuf buts lors de ses huit dernières rencontres de Ligue 1 (sept buts, deux passes décisives). Entré en fin de match, Maxwell Cornet a donné un peu plus d’ampleur au score (88e). Les Lyonnais comptent désormais cinq points d’avance sur Marseille, 4e, qui reçoit Nice (21h) en clôture de la 36e journée, et une unité d’avance sur Monaco, 3e, difficile vainqueur de Caen.

Monaco remercie Sylla

Après trois matches sans victoire (deux défaites, un nul), Monaco s’est relancé en Normandie (2-1) et reste ainsi au contact de Lyon, deuxième et directement qualifié pour la Ligue des champions. Les Monégasques peuvent remercier le jeune attaquant Moussa Sylla (18 ans), auteur d’un doublé pour sa première titularisation. Privée de dix joueurs, l’ASM s’est présentée à d’Ornano avec un onze remanié, et a ouvert le score par Sylla (13e). Caen, a qui il manque quelques points pour le maintien, ne s’est pas résigné et a été récompensé par un sublime but de Santini, d’un enchaînement contrôle-frappe (40e). Le SMC a terminé la rencontre à dix après l’expulsion de Genevois (77e) et a fini par craquer dans le temps additionnel. Vercoutre a manqué sa sortie et Sylla en a profité (90e+1).


Rennes prend une option sur la 5e place

Saint-Etienne battu par Bordeaux (1-3) un peu plus tôt dans la journée, Rennes avait une belle carte à jouer pour récupérer la 5e place, synonyme d’Europe. Les Bretons n’ont pas manqué l’occasion de doubler les Verts au classement en dominant Strasbourg (2-1). Fauché dans la surface, Sarr a obtenu un penalty que s’est chargé de transformer Bourigeaud (14e). En seconde période, Hunou a profité d’un dégagement manqué d’Oukidja pour faire le break (59e). La réduction du score de Liénard, d’une jolie tête (66e) n’a rien changé. Les Alsaciens, désormais 17es, sont plus que jamais sous la menace de la relégation (un point d’avance sur Toulouse, 18e, et trois sur l’Estac, 19e).


Montpellier veut encore croire à l’Europe

La fin de saison est décidément très longue du côté de Nantes, qui n’avance plus. A la Beaujoire, les Canaris se sont inclinés devant Montpellier (2-0), dans une rencontre marquée par les hommages à Henri Michel. Pour l’occasion, le FCN a arboré un maillot noir et n’a pas vu la vie en rose. Sala a manqué un penalty (42e), puis Dolly a trompé Tatarusanu d’un joli ballon piqué (51e). D’une frappe lointaine, Mbenza a doublé la mise (64e). Nantes, qui ne gagne plus depuis sept matches, a dit adieu à l’Europe, alors que le MHSC est revenu provisoirement à trois points de la 6e place.


Lille sort de la zone rouge

Dans le bas du classement, la très bonne opération est pour le Losc. Menés 2-1 à dix minutes de la fin, les Dogues sont parvenus à renverser Toulouse au Stadium. Lille a rapidement mené au score sur une talonnade inspirée de Pépé (5e), mais Toulouse a vite réagi par Jean (9e), avant de prendre l’avantage sur une but de Jullien (44e). Mais sur un coup-franc puissant à 30 mètres, Bissouma a égalisé (80e), avant que Pépé ne libère les Nordistes en trompant Laffont (82e). Succès précieux pour la bande de Christophe Galtier qui sort de la zone rouge (16e, 35 points).


Fin de match cruelle à Metz, relégué en L2

Sale journée pour Metz qui est officiellement relégué en Ligue 2 après sa défaite face à Angers (1-2) à Saint-Symphorien. Scénario cruel pour les Lorrains qui ont longtemps cru tenir la victoire après l’ouverture du score de Mollet (20e). Mais l’équipe de Frédéric Hantz a totalement craqué dans le temps additionnel en encaissant deux buts, par Pavlovic (90e+1) et Tait (90e+3).


Dijon se fait plaisir 

Enfin, match sans enjeu à Gaston-Gérard entre Dijon et Guingamp, calés au milieu du classement et qui n’ont plus rien à craindre ni à espérer. Sous le soleil bourguignon, le DFCO a fait plaisir à son public en dominant les Bretons (3-1). Kwon (34e), Yambéré (65e) et Sliti (90e+1) sont les buteurs locaux. Eboa Eboa avait redonné espoir à l’En Avant en inscrivant son premier but en Ligue 1 sur une offrande de Grenier (57e).



Les résultats de la 36e journée :

Amiens - PSG 2-2
Saint-Etienne - <strong style="color: rgb(0, 0, 0); font-family: Helvetica; font-size: 12px;">Bordeaux</strong> 1-3
Lyon - Troyes 3-0
Caen - Monaco 1-2
Dijon - Guingamp
Metz - Angers 1-2
Nantes - Montpellier 0-2
Rennes - Strasbourg 2-1
Toulouse - Lille 2-3
Marseille - Nice 21h