Ligue 1 : Mauvaise opération pour Monaco, Metz rate sa chance et Toulouse se rassure

Voir le site Téléfoot

RTX3JGOI
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-04-21T20:24:43.274Z, mis à jour 2018-04-21T20:31:16.108Z

Le suspens continue en Ligue 1 avec les luttes pour la deuxième et la cinquième place qui sont de plus en plus incertaines. En bas du classement, Toulouse respire un peu, contrairement à Metz.

Suite aux succès de Lyon contre Dijon (2-5) et de Marseille face à Lille (5-1), l’AS Monaco se devait de prendre des points à Guingamp pour conserver une longueur d’avance dans cette lutte passionnante pour la deuxième place. Mais l’En Avant Guingamp avait un beau coup à jouer pour tenter de croire encore à la cinquième place, synonyme de Ligue Europa. En bas du classement, le FC Metz jouait l’une de ses dernières cartes avec la réception de Caen, tandis que Toulouse et Strasbourg devaient prendre des points pour s’éloigner de la zone rouge.


En Avant Guigamp – AS Monaco : 3-1

En plus de l’absence surprise de Radamel Falcao, blessé lors de l’échauffement, Monaco a connu un début de match compliqué dominé par les Guingampais. L’expulsion rapide de Jemerson (21ème) pour une main dans la surface a permis aux bretons de prendre les devants grâce à Jimmy Briand sur pénalty (1-0, 22ème). La suite du match a été à l’avantage des hommes de Kombouaré. Si ni Glas ou Briand n’ont pu doublé la mise, Etienne Didot a lui trouvé le chemin des filets d’une magnifique reprise de volée (2-0, 34ème). 

Au retour des vestiaires, Thuram alourdissait la marque (3-0, 47ème) et témoignait de la main mise des Bretons sur le match. Mais pourtant les Champions de France en titre réduisaient le score grâce à Almany Touré (3-1, 63ème) Plus rien ne sera marqué malgré de belles occasions des hommes de Kombouaré comme celles de Benzet, Martins Pereira ou Jimmy Briand.

L’EAG compte 45 points et n’a que 3 points de retard sur Rennes, 5ème alors que l’ASM reste 2ème mais avec une unité d’avance sur le duo Lyon – Marseille.



Toulouse – Angers : 2-0

Il était important pour Toulouse de se ressaisir pour la réception d’Amiens. Le TFC restait en effet sur 8 rencontres sans victoires avec seulement 4 points pris. Cette période de deux mois sans succès a pris fin avec un beau succès 2-0 contre les Angevins. La première période a été à sens unique, mais avec assez peu d’occasions franches. Pourtant sur l’une des deux frappes cadrées de la première période l’ancien auxerrois Yaya Sanogo a ouvert le score après une première tentative de Christopher Jullien repousée par Butelle. L’attaquant toulousain a ensuite poussé le ballon au fond des filets suite à un service de Gradel. (1-0, 42ème)

Au retour des vestiaires, ce sont les deux mêmes acteurs qui ont donné un plus net avantage au Téfécé. Après une faute dans la surface de Thomas sur Sanogo, Gradel a transformé le pénalty (2-0, 60ème) inscrivant là son 7ème but. La fin du match aura été gérée par Toulouse qui renoue avec la victoire plus de deux mois après sa dernière victoire le 3 février dernier. Pour Angers, ce revers met fin à une série de 3 matches sans défaite.
Au classement, les Angevins tombent à la 14ème place avec 37 points, et comptent 4 unités d’avance sur leurs bourreaux du jour, Toulouse restant 17ème avec 33 points.



Amiens – Strasbourg : 3-1

Dans un stade de la licorne qui affichait complet, Amiens avait l’opportunité de se rapprocher encore plus du maintien alors que les Alsaciens comptaient sur ce match pour s’éloigner de la zone rouge. Malgré de bonnes volonté de part et d’autres, les deux équipes se sont neutralisées lors de la première période, mais dans les arrêts de jeu Monconduit ouvrait le score suite à un centre de Dibassy et une mauvaise appréciation de Oukidja (1-0, 45ème). Il s’agissait alors du seul tir cadré des 45 premières minutes, et du second tir amiénois en première mi-temps, Strasbourg frappant 4 fois sans attraper le cadre.

Après la pause, le match a changé de rythme. Les Alsaciens ont joué plus haut mais ont manqué de réussite dans le dernier geste. Au contraire, Amiens, malgré une possession du ballon en sa défaveur (41%) a su être réaliste : à l’approche du dernier quart d’heure de jeu, Bahoken manquait le but du break. Mais Manzala grâce à sa vitesse donnait 2 buts d’avance à Amiens (2-0, 80ème). Strasbourg partait à l’assaut des buts adverses et Blayac trouvait la barre transversale (86ème). La fin de match était alors complètement folle avec Kakuta qui marquait dans les arrêts de jeu (3-0, 90+2) avant que Saadi ne lui réponde quelques instants plus tard (3-1, 90+4).

La bonne opération est pour Amiens qui avec 40 points est presque assuré de se maintenir alors que le RC Strasbourg enchaîne un 7ème match sans succès en ligue 1 et ne compte que 5 points d’avance sur le premier relégable, Troyes qui compte un match en moins.



FC Metz – Caen : 1-1

Les Lorrains se devaient de l’emporter pour croire encore au maintien parmi l’élite. La première période, sous l’impact d’un Emmanuel Rivière qui a beaucoup tenté a montré les bonnes intentions messines. L’attaquant des Grenats a vu Vercourtre s’interposer peu après le quart d’heure de jeu, avant que l’ancien Monégasque ne manque de précision dans son geste quelques instants plus tard. A la demi-heure de jeu, c’est une nouvelle fois Rivière qui inquiétait Caen, mais Da Silva venait sauver son équipe qui était dominée lors des 45 premières minutes (10 tirs à 2). La lanterne rouge de Ligue 1 croyait voir ses efforts récompensés juste avant la pause, mais l’arbitre refusait un but à Diagne pour une position de hors-jeu.

En seconde période, Metz continuait sa domination (68% de possession) et si Dossevi, Mollet ou Rivière ne parvenaient pas à marquer, c’est finalement avec réussite que les Lorrains ouvraient le score, Da Silva marquant contre son camp (1-0, 71ème). Mais la joie des Grenats n’a été que de courte durée, Deminguet sur l’une des rares occasions caennaises remettait les deux formations à égalité (1-1, 73ème). Sa réalisation est sans doute le but la soirée, dos au but, il effectue un ciseau retourné qui bat Kawashima et donne un point précieux au Stade Malherbe. Caen est 15ème de Ligue 1 avec 36 points, alors que le FC Metz reste dernier avec 26 points, à 3 points de la 18ème place synonyme de barragiste.