Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Monaco, dominateur, revient à un petit point de Nice

Voir le site Téléfoot

RTSNRKS
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-11-27T18:54:02.460Z, mis à jour 2016-11-27T18:54:06.444Z

La 14e journée de Ligue 1 a observé beaucoup de matches nuls, malgré un florilège de buts. En attendant le résultat du PSG, Monaco est revenu sur les talons de Nice, qui a signé un match nul face à Monaco.

Il y a eu beaucoup de matches nuls durant la 14e journée de Ligue 1 et seuls quatres équipes sont parvenus à obtenir une victoire avant les rencontres du dimanche.

Rennes-Toulouse : 1-0

Sur un nuage en début de saison, Toulouse est bel et bien en train de marquer le pas. A Rennes, les hommes de Pascal Dupraz ont concédé une deuxième défaite consécutive, sachant qu’ils n’ont plus gagné depuis la 8e journée et leur succès surprise face à Monaco à domicile (3-1). Mené au score dès la 1ère minute après un but signé Gourcuff, le TéFéCé n’a rien montré et c’était, il faut bien l’avouer, une bien pâle rencontre à suivre. Une petite victoire pour le Stade Rennais mais qui leur permet de reprendre le train en marche après deux faux pas (une défaite et un nul).

Monaco-Marseille : 4-0

Monaco n’a fait qu’une bouchée de l’Olympique de Marseille, confirmant l’écart de niveau entre les deux clubs et ce qu’il reste à parcourir comme chemin pour les hommes de Rudi Garcia. A Louis II, ils n’ont strictement rien pu faire en constatant les dégâts : un coup franc de Boschilia (23e), un doublé de Germain (29e, 39e) et un but de Carrillo pour le plaisir (90e). Meilleure attaque d’Europe, l’ASM est leader en attendant les résultats de Nice et du PSG.

Montpellier-Nancy : 0-0

C’est le genre de match à ne pas perdre quand on lutte pour le maintient et que l’on doit affronter un concurrent direct. A l’arrivée, c’est un nul qui ne fait les affaires de personne, encore moins celles de Montpellier puisque Sessegon et Boudebouz ont touché les montants adverses. L’expulsion du premier pour une faute agressive sur Assembé a fini de calmer les ardeurs de la Mosson.

Metz-Lorient : 3-3

Il s’en est passé des choses au Stade Saint-Symphorien et, pour sa deuxième sortie avec Lorient, Bernard Casoni peut nourrir des regrets. Car son équipe a eu jusqu’à deux buts d’avance. Les Messins avaient allumé la mèche les premiers, par Falette (11e), mais Waris (16e) lui a rapidement répondu. Moukandjo s’est ensuite signalé par un doublé (54e, 61e) avant que Metz ne réagisse pour aller chercher un point. C’est Vion, lui aussi buteur à deux reprises (75e, 78e), qui a privé les Merlus d’une victoire qui leur tendait les bras, comme (trop) souvent cette saison. Un scénario cruel pour Lorient, qui reste lanterne rouge.

Bordeaux-Dijon : 3-2

Les Girondins ont complètement renversé la vapeur face à Dijon. Au stade Matmut Atlantique, Bordeaux a plus été dans la réaction que dans l’action. Il a d’abord fallu que Rolan égalise (48e) puis que Kamano, remplaçant au coup d’envoi, se signale par un doublé inespéré dans les dernières minutes (88e, 90e) pour que les hommes de Jocelyn Gourvennec se sorte d’une drôle de situation grâce à un coaching gagnant (l’entrée de Ménez, passeur décisif, a fait du bien également). Dijon a mené au score deux fois, après les buts de Abeid (44e) et Tavares (62), mais repartira bredouille de son déplacement.

Nantes-Lille : 0-0

Frédéric Antonetti est parti du LOSC, mais les problèmes sont toujours là. L’attaque nordiste est muette et cela commence à un peu trop durer pour une équipe souhaitant repartir de l’avant. A Nantes, malgré un onze très offensif, les Gones ont gagné un point mais il en faudra plus pour quitter la zone rouge.

Caen-Guingamp : 1-1

Guingamp n’avance plus mais, au moins, il ne perd pas. Dans un match assez fermé, Rodelin a cru avoir fait le plus dur en donnant l’avantage aux siens (79e), mais De Pauw est venu offrir le partage des points presque dans la foulée (85e). Guingamp signe un troisième match nul consécutif et reste cinquième au classement. En cas de victoire, il serait passé devant Rennes.


Angers-ASSE : 1-2

Les Verts sont allés chercher un succès probant sur la pelouse sur SCO. Après le but de Pépé (18e), la situation paraissait bien mal embarquée pour les hommes de Christopher Galtier. Mais, après la pause, Florentin Pogba (59e) et Oussama Tannane (78e) ont mis fin à la disette de l’ASSE, qui restait sur deux nuls et une défaite en championnat. En remontant à la huitième place, les Verts peuvent croire à nouveau à l’Europe.

Nice-Bastia : 1-1

Nice a fait la mauvaise opération de la 14e journée. S’il n’a pas perdu face à Bastia, les Aiglons ont partagé les points avec les Corses, qui peuvent remercient leur gardien Jean-Louis Leca. Auteur d’un match de mammouth, le gardien a écoeuré les attaquants niçois quand ce ne sont pas ses montants qui l’ont sauvé. Comme souvent après une rencontre européenne, le Gym a manqué d’efficacité devant le but pour s’assurer les trois points. Crivelli (60e) a permis à Bastia d’y croire jusqu’au bout après l’ouverture du score de Plea (11e). Ce nul permet à Nice de retrouver son fauteuil de leader mais il n’a plus qu’une longueur d’avance sur l’AS Monaco.

OL-PSG : le 27/11 à 20h45