Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Monaco entame sa saison par une victoire face à Toulouse

Voir le site Téléfoot

Falcao   Manchester City vs Monaco
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-08-05T07:56:15.907Z, mis à jour 2017-08-05T07:56:15.907Z

Menée deux fois au score, l'AS Monaco a dû s'employer pour battre Toulouse en ouverture de la saison 2017/2018 de Ligue 1.

L'AS Monaco a dû s'employer et puiser au plus profond de son caractère pour battre Toulouse (3-2) en ouverture de la saison 2017/2018. Une semaine après sa défaite face au PSG lors du Trophée des Champions.

Le chasseur devient chassé

Ces dernières saisons, Monaco a été dans la peau du chasseur. Le règne du PSG ne lui permettait pas de rêver à un autre statut malgré des premiers recrutements XXL. Il y a quelques mois maintenant, au terme d'un exercice flamboyant, le chasseur est devenu Champion de France, au nez et à la barbe du club de la capitale, habitué à ne rien lâcher sur ses terres. Pour l'ASM, les matches de Ligue 1 à venir ne revêtiront plus tout à fait la même saveur : cette fois, c'est dans la peau du chassé qu'il faudra les gagner. Plus tout à fait la même chanson.

Mené deux fois au score

Et Monaco n'a pas mis très longtemps à se rendre compte de la tâche ardue qui s'annonce. Dès la 6e minute, les Toulousains ont profité d'une belle combinaison sur corner pour ouvrir le score par Machach sur une remise de la poitrine astucieuse de Delort. Peu après la pause, le Téfécé a profité cette fois d'une erreur de Sidibé pour reprendre l'avantage grâce au même Delort, alors buteur (53e). Entre temps, les hommes de Leonardo Jardim s'étaient remis dans le droit chemin suite à un corner botté par Moutinho, préféré à la recrue Tielemans, et repris de la tête par Jemerson (28e). Radamel Falcao a ensuite sorti son costume de sauveur pour revenir à deux partout (58e). Et c'est finalement Glik qui a offert le but de la victoire en effleurant un nouveau coup de pied arrêté bien brossé par Mountinho (70e), plus que jamais homme du match.

Le champion a du caractère

On peut penser que cette défaite est poussive. Elle l'est assurément à la simple lecture du tableau d'affichage. Mais l'ASM n'aura pas finalement été si inquiétée que cela. Leonardo Jardim pourra surtout se dire que son groupe ne manque pas d'orgueil, peut-être encore d'un soupçon d'automatismes, les mêmes qui faisaient chavirer les défenses de L1 il y a peu. Monaco n'a, en tout cas, rien perdu de son sens du spectacle, matérialisé par une avalanche de buts et des retournements de situation. À l'arrivé, c'est une treizième victoire de rang en championnat alignée par les coéquipiers de Kylian Mbappé, sorti après avoir été touché à la cuisse. Encore une et le record de Bordeaux sera égalé.