Ligue 1 : Monaco étrille Nantes, Marseille oublie la gifle du PSG

Voir le site Téléfoot

Kylian Mbappé - AS Monaco
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-05T22:20:25.703Z, mis à jour 2017-03-05T22:20:26.831Z

Grâce à un Mbappé des grands soirs, Monaco a largement battu Nantes malgré un match compliqué. Quelques heures auparavant, Marseille s'est vengé de la claque reçue par le PSG en enfonçant Lorient.

Après les victoires de Paris et Nice, Monaco se devait de gagner pour reprendre trois points d’avance sur ses poursuivants. Objectif accompli face à Nantes, et avec la manière.

Mbappé, encore lui

L’ASM menait déjà 1 à 0 après quatre minutes de jeu et un but très opportuniste de Mbappé. Le jeune attaquant, titularisé à la place de Falcao (repos), a encore concrétisé tout le bien que l'on pensait de lui. Mais son ouverture du score très rapide a peut-être un peu trop endormi les Monégasques avant la pause, gênés par le pressing nantais et incapables d’accompagner leurs actions. Fort heureusement, la solidité défensive, une deuxième réalisation signée Valère Germain (43e) et un nouveau but de Mbappé (45e) ont permis aux hommes de Leonardo Jardim de rallier les vestiaires avec un sacré avantage.

4-0 tarif

Efficaces et réalistes en première période, les Monégasques ont définitivement validé leur succès avant l’heure de jeu, quand Djidji a accroché Mendy dans sa surface, offrant un penalty que s’est chargé de transformer Fabinho, monsieur 100 % dans l'exercice (six sur six cette saison en championnat). Guidé par Mbappé et sûr de ses forces malgré un adversaire difficile, Monaco signe un énième succès en Ligue 1 et il lui permet de répondre à ceux du PSG et Nice, ses rivaux pour le titre. Le club s’accroche à son rêve de décrocher le titre de champion de France en reprenant trois points d’avance au classement. Au passage, il a une nouvelle fois soigné son goal average, fixé à +57 !

Marseille a oublié la gifle

L’Olympique de Marseille sortait d’une claque subie à domicile face au PSG (défaite 5 buts à 1) et de l’élimination en Coupe de France par Monaco (4 à 3 après prolongations). Il lui fallait donc se remettre de ces deux coups durs et le déplacement à Lorient, la lanterne rouge, pouvait autant être une formalité qu’un match compliqué. Fort heureusement pour Rudi Garcia, Rolando a vite fait mentir les craintes (6e) et Payet (19e) puis Thauvin (53e) et Sanson (56e) ont validé une victoire en forme de pansement sur les plaies qui restaient béantes. L’OM remonte à la sixième place, à un point de Bordeaux.