Ligue 1 : Monaco lâche deux points en route à Toulouse

Voir le site Téléfoot

Fabinho (AS Monaco)
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-02-24T18:07:40.344Z, mis à jour 2018-02-24T18:07:40.320Z

Courageux, les Toulousains se sont arrachés pour priver les Monégasques d'une victoire qui leur semblait acquise.

Monaco avait l'occasion de repousser provisoirement Marseille et Lyon à respectivement 4 et 10 points avant les chocs de chacun. Mais il n'a pas su gagner à Toulouse après avoir pourtant mené 3 buts à 1.

Monaco avait le match en main

Intraitable à l'extérieur depuis quatre matches (2 nuls, 2 victoires), Monaco l'a été sur sa première situation obtenue à Toulouse. Sur un long ballon de Glik, Baldé a profité de l'apathie défensive pour glisser le ballon à Lopes, lequel a pris son temps pour ouvrir le score (8e). Derrière, les hommes de Leonardo Jardim ont eu le match en main face à des Toulousains d'abord assommés mais ayant eu le mérite de ne jamais lâcher. Et ils sont revenus une première fois au score grâce à Sangaré (24e).

Sanogo s'arrache

Avant la pause, Toulouse avait repris un peu de couleurs et fait douter des Monégasques qui, à l'inverse, sont repartis de l'avant dès la reprise. En position de renard après une frappe de Jovetic ayant trouvé le poteau, Lopes s'est fendu d'une sublime demi-volée du gauche pour redonner l'avantage aux siens (47e). Après ce but, le TéFéCé a commencé à reculer de nouveau et Jovetic l'a puni sur un joli mouvement collectif monégasque (72e). A 3-1 pour l'ASM, on pensait le match plié. Mais Toulouse n'avait pas dit son dernier mot. Bien aidé par l'arbitre sur le penalty généreux sifflé contre Glik, les Toulousains ont trouvé les ressources pour arracher l'égalisation. Delort, d'abord, a donc transformé ce penalty (78e) et, derrière, Sanogo, très remuant, a été récompensé de ses efforts malgré le monde autour de lui (87e).

Monaco loupe le coche


Monaco, incapable de consolider une victoire qui lui tendait les bras, manque l'occasion de s'offrir un éventuel matelas sur Marseille et Lyon. Avec provisoirement deux longueurs d'avance sur l'OM, il voit sa deuxième place être menacée alors qu'il aurait pu éloigner l'OL de dix points avant le derby. On fera les totaux dimanche soir. Du côté de Toulouse, en pleine lutte pour le maintien, ce match nul fera du bien, aussi bien au classement qu'aux têtes. Car regarder le dauphin du PSG dans les yeux a de quoi donner du baume au cœur.