Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Monaco renverse Lyon dans un match dingue !

Voir le site Téléfoot

Falcao et Morel
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-02-04T22:12:47.971Z, mis à jour 2018-02-04T22:43:28.336Z

Mené au score et réduit à dix, Monaco a battu Lyon au mental dans le choc de la 24e journée de Ligue 1. L'ASM remonte sur le podium, l'OL en sort.

Comme les deux autres confrontations entre Lyon et Monaco cette saison, l'affiche de la 24e journée de Ligue 1 s'est terminée sur le score de 3 à 2. Mais cette fois, c'est l'ASM qui l'a emportée alors que les vents étaient contraires.

Une première mi-temps mouvementée

Quatre buts, une blessure et une expulsion : voilà le film de la première mi-temps de cette rencontre entre Lyon et Monaco. Pourtant, l'entame laissait craindre le pire entre deux équipes d'abord attentistes. C'était jusqu'à l'ouverture du score de Mariano Diaz (12e), qui s'est fendu d'une frappe bizarroïde pour tromper Subasic, qui s'est blessé sur l'action. Dans la foulée, les Lyonnais ont enfoncé le clou à l'issue d'un mouvement collectif fulgurant conclu par Traoré (27e). Menés 2 à 0, les Monégasques ont été réveillés après une étincelle individuelle signée Keita Baldé (31e), expulsé de manière un peu stupide juste avant la pause. Auparavant, Falcao s'était chargé d'égaliser en s'y prenant en deux temps sur penalty (36e). Il restait encore 45 minutes à jouer.

Le bon coup de Monaco

En infériorité numérique pendant toute une période, Monaco pouvait craquer à tout moment. D'autant qu'un nouveau coup dur les a frappés après la sortie sur blessure de Falcao. Sauf que, contre toute attente, ce sont bel et bien les hommes de Leonardo Jardim qui se sont procurés les meilleures situations face à des Lyonnais incapables de trouver la solution face à la défense très regroupée et la gestion parfaite de leurs adversaires. Anthony Lopez a même dû s'employer face à Rony Lopes puis Tielemans. En revanche, le gardien lyonnais n'a rien pu faire face à une ultime tentative de Lopes après une remise astucieuse de Jovetic (88e). Sans doute au meilleur moment.

Lyon éjecté du podium

Mené au score, réduit à dix et touché par deux blessures, Monaco a trouvé les ressources pour renverser la vapeur face à des Lyonnais qui enchaînent un deuxième revers de rang depuis sa victoire de prestige face au PSG. Un vrai coup d'arrêt pour les hommes de Bruno Genesio qui se retrouvent aujourd'hui éjectés du podium, à deux longueurs de leur bourreau du jour et à trois de l'Olympique de Marseille, qui peut avoir le sourire.