Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Monaco s’offre la tête, Lyon enchaîne à Lille

Voir le site Téléfoot

Alexandre Lacazette - Lyon
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-11-18T21:58:41.383Z, mis à jour 2016-11-18T21:59:09.622Z

A quelques jours d'une soirée de Ligue des Champions, Monaco et Lyon sont respectivement allés chercher une victoire à Lorient et à Lille. L'ASM s'offre provisoirement la tête, l'OL se rapproche du podium.

L’AS Monaco a parfaitement préparé le choc face à Tottenham en Ligue des Champions. Le club de la Principauté a dominé Lorient au Stade Yves-Allainmat pour s’emparer provisoirement de la tête et mettre la pression sur le PSG et Nice. Quelques minutes après, l’Olympique Lyonnais s’est imposé, dans la douleur, sur la pelouse du LOSC.



Falcao en renard sauveur

Motivée par l’opportunité de passer devant ses rivaux pour le titre, l’AS Monaco a démarré la rencontre face aux Merluts du bon bout, avec un corner obtenu d’entrée, sur la première incursion dans la surface adverse. La suite fut un mélange de belles inspirations offensives mais aussi de manque de lucidité dans l’avant-dernier ou le dernier geste. Largement supérieurs à leurs adversaires, les Monégasques se sont même fait quelques frayeurs dans les rares moments où les hommes de Bernard Casoni, qui effectuait sa première, ont joué crânement leur chance. Le coach s’est sans doute rendu compte de la tâche qu’il avait devant lui pour empêcher le bateau lorientais de définitivement couler.


Mais il a fallu attendre l’entrée de Radamel Falcao pour sauver ce match qui s’enlisait dans l’ennui de la reprise. Le Colombien, entré peu après l’heure de jeu, a marqué sur sa première tentative, bien aidée par un contre favorable (64e). Ce fut un peu cruel mais cette ouverture du score a été validée dans la foulée par un magnifique coup-franc de Lemar (67e), sur laquelle le gardien lorientais, certes mal placé, ne pouvait pas grand-chose. Pour couronner le tout, Monaco a assuré sa moyenne de buts - trois par match soit la meilleure d’Europe - grâce à Boschilia (90e+3). Voilà Monaco confortablement installé en tête du classement grâce à son meilleur goal average. Nice ne devra pas perdre à Saint-Etienne pour reprendre son trône.

Lyon enchaîne dans la souffrance

Les Gones ont affiché deux visages sur la pelouse du LOSC, une équipe embourbée dans une crise sportive à l’aune de son rachat quasiment acté. Exerçant un pressing très haut, les hommes de Bruno Génésio ont d’abord fait montre d’une sérénité retrouvée, fruit d’une maîtrise totale et d'envolées techniques. Il faut dire aussi que les Lillois les ont bien aidés en laissant des espaces à des attaquants qui n’en demandaient pas tant sous les impulsions d’un Lacazette placé bas. L’OL a profité de l’apathie des Nordistes d’entrée grâce à Cornet, parfaitement servi par un Ferri très altruiste après avoir éliminé Enyeama (3e). Mais les Lyonnais ont par la suite donné le bâton pour se faire battre et tremblé jusqu'au bout.


Après la pause, l’expulsion de Sankharé aurait dû enfoncer les Dogues une bonne fois pour toutes. Mais, à dix contre onze, ils ont trouvé les armes pour lutter et faire douter l’OL comme il se doit. Il a d’ailleurs fallu un arrêt décisif de Lopes sur un coup franc plein axe de Ronny Lopes puis une intervention divine quand la magnifique frappe sèche d’Amadou est venue s’écraser sur la barre. Lopes était battu et pourra allumer un cierge demain. A l’arrivée, Lyon s’impose sur le score de 1 à 0, enchaînant un troisième succès consécutif en championnat qui lui permet de se poster provisoirement au pied du podium. Lille, qui pourra regretter ses opportunités et son destin actuellement défavorable, reste scotché à sa 18e place.