Ligue 1 : Montpellier ne s'en fait pas

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-05-02T09:35:00.000Z, mis à jour 2012-05-02T09:41:44.000Z

Accroché par Evian TG (2-2) lors de la 35eme journée de Ligue 1, Montpellier ne s'alarme pas de cette contre-performance. Les six points d'avance sur le PSG restent une marge importante à trois matches de la fin du championnat.

Une victoire contre les Savoyards aurait permis de faire un grand pas vers le premier titre de l'histoire de Montpellier.




Loin d'être abattu par le scénario de la rencontre, Olivier Giroud souhaite garder l'élément essentiel : le MHSC n'a pas perdu. Malgré le penalty manqué à la toute dernière minute, l'avant centre héraultais demeure convaincu que ce score de parité aura son importance le soir du 20 mai : « Ce nul, c'est peut-être le point du titre » espère-t-il.




Si l'entraineur de Montpellier était en colère après le match, ce n'était certainement pas contre ses joueurs mais bien envers le défenseur d'Evian Mongongu, coupable d'avoir provoqué Belhanda : « Ça a dégénéré, car ils ont fait dégénérer » estime-t-il en faisant référence à la bagarre en fin de match. Sur le plan comptable, René Girard ne panique pas « Il y a encore du temps, il y a encore trois matches, il n'y a pas le feu. »




Expulsé en fin de match avec une altercation à la clé, Younès Belhanda a sans doute dit adieu à sa saison dès mardi soir. La commission de discipline de le LFP devrait agir avec sévérité par rapport à ce fait de jeu. C'est un coup dur pour l'effectif héraultais qui repose en partie sur la réussite de son meneur de jeu marocain et l'efficacité d'Olivier Giroud.


A l'approche d'un déplacement à Rennes et de la réception de Lille, le joker dont disposent les Montpelliérains ne sera finalement pas de trop.