Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Montpellier refroidit Ajaccio et double le PSG

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-02-11T17:40:00.000Z, mis à jour 2012-02-11T17:46:53.000Z

Equipe surprise de la saison, Montpellier a battu Ajaccio à domicile 3-0. Avec certes un match de plus, les hommes de Nicollin sont désormais en tête de la Ligue 1, devançant le PSG au goal average.

Les favoris se détachaient clairement cet été: le champion de France en titre (Lille), son dauphin (Marseille), le 3ème et ancien tyran (Lyon), et le club de la capitale, passé de distancé à dépensier (le PSG). C’était sans compter sur Olivier Giroud et sa bande…




La température peinant à dépasser les 3°C, la LFP avait décidé de programmer la rencontre entre Héraultais et Corses à 15h, évitant le froid tombant avec la nuit. Des conditions qui n’ont pas l’air de gêner les locaux, qui veulent jouer, tandis que les visiteurs se contentent de défendre. Sans être brillant, Montpellier se crée plusieurs occasions franches, tentant de s’appuyer sur son avant-centre et meilleur buteur du championnat, Olivier Giroud. Les deux équipes rentrent au vestiaire à 0-0.




Las de cette domination stérile, les hommes de René Girard vont forcer la décision. Bedimo provoque la faute d’André dans la surface et Belhanda transforme le penalty d’une panenka pleine de confiance (53ème). Olivier Giroud se charge ensuite de tuer tout suspens : il lance le jeune Rémi Cabella pour le 2-0 à la 64ème minute sur une attaque-éclair, puis se charge lui-même du 3ème but sur une nouvelle offensive fulgurante à la 67ème minute. Montpellier va beaucoup trop vite pour l’ACA, qui restait pourtant sur 4 victoires et 2 nuls en 6 matches de L1.




Le reste de la rencontre, disputée sur une pelouse dont l’état n’a cessé de se détériorer au fil des minutes, ne restera pas dans les annales, tant une remontée corse semblait improbable. Si l’on parle beaucoup du Paris Saint-Germain, de ses millions et de ses stars, il ne faudra pas pour autant oublier ce MHSC, qui peut lui compter sur des jeunes de grand talent (Yanga-Mbiwa, Belhanda, Stambouli, Cabella), un buteur au sommet de son art (Giroud) et quelques vétérans revanchards (Hilton, Utaka).


Et si le Montpellier Hérault créait la surprise et devenait champion de France pour la première fois de son histoire ? Farfelue il y a quelques mois, l’hypothèse devient de plus en plus crédible à mesure que les pailladins enchainent les victoires maitrisées…