Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Nantes retrouve sa cinquième place, Saint-Etienne manque le coche

Voir le site Téléfoot

RTX3DF6S
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-10T21:39:09.206Z, mis à jour 2018-03-10T21:39:11.878Z

On fait le point sur les résultats du multiplex de la 29e journée de Ligue 1.

Vainqueur face à Troyes, Nantes met fin à sa mauvaise série pour retrouver sa cinquième place. Saint-Etienne avait l'occasion de se rapprocher du top 5 mais les Verts ont cédé dans les dernières minutes.

Rennes-ASSE : 1-1

Saint-Etienne n'était pas loin du coup parfait : globalement dominé mais sauvé plusieurs fois par Ruffier, il a bien failli se rapprocher à trois points de Rennes pour se mêler à la lutte pour les dernières places européennes. Mais le gardien des Verts avait déjà réalisé trop d'exploits pour empêcher Sarr d'égaliser sur un centre de Bourigeaud (86e). En première période, Subotic avait ouvert le score (35e).

Nantes-Troyes : 1-0

Entre deux équipes peu joueuses, la rencontre allait forcément se jouer sur un seul et unique but. Et c'est comme ça que les Nantais et les Troyens se sont départagés à la Beaujoire, à l'avantage des hommes de Claudio Ranieri. Comme ils n'y arrivaient plus depuis plusieurs semaines, cette victoire, acquise grâce à un but tardif de Sala (86e) fait énormément de bien. Elle permet surtout aux Canaris de retrouver leur cinquième place.

Bordeaux-Angers : 0-0

Une transversale de Braithwaite et puis c'est tout. Bordeaux n'a pas été capable d'emballer le match face à un SCO tour à tour joueur puis solidaire derrière. Les Girondins enchaînent un quatrième match sans succès en Ligue 1, synonyme de surplace au classement.

Dijon-Amiens : 1-1

Le match de la peur a été très animé. Parce que Dijon n'a rien voulu lâcher après le but de Konaté juste avant la pause (45e). A force de pousser, les Dijonnais ont fini par avoir gain de cause grâce à Saïd (69e). Pour les Picards, c'est une très mauvaise occasion manquée.

Lille-Montpellier : 1-1

Le LOSC est toujours aussi tendre. Malmenés par les Montpelliérains, les Dogues sont quand même parvenus à ouvrir la marque grâce à Nicolas Pépé sur une inspiration de Benzia (41e). Mais ils ont ensuite été incapables de conserver leur avantage, finissant par céder sur une frappe lointaine de Roussillon, à qui on a laissé trop de liberté. Le coup de sifflet final a été suivi d'images que l'on n'aime pas voir : un envahissement du terrain par les supporters…