Ligue 1 : Nice cale (encore), Bordeaux engrange, Lorient s’offre de l’espoir

Voir le site Téléfoot

Mario Balotelli   OGC Nice
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-18T21:27:05.679Z, mis à jour 2017-03-18T21:50:00.765Z

Alors que Nice a peut-être perdu tout espoir de devenir champion de France cette saison, Lorient s'est offert le droit de croire au maintien.

Nice a signé un deuxième match nul consécutif en Ligue 1. Le champion d’automne peut sans douter enterrer ses espoirs de titre.

Nice cale (encore)

Il n’y a pas si longtemps, nous avions une lutte à trois pour le titre de champion de France. Dans la dernière ligne droite, c’est de plus en plus un duel qui se profile. Car Nice est en train de lâcher du lest, comme on pouvait s’y attendre au vu de l’effectif amoindri dont dispose Lucien Favre. Au moins, les Aiglons sont suffisamment solides pour ne pas perdre, comme ce fut le cas à la Beaujoire, dans un match où ils ont été bousculés comme jamais par des Canaris qui méritaient beaucoup plus. Ces derniers ont frappé les premiers grâce à Emiliano Sala (22e) avant un exploit de Seri pour l’égalisation (28e). Au coup de sifflet final, Sergio Conceirçao, frustré par le résultat, était en colère car il y avait sans doute penalty pour une faute non signalée d’Eysseric sur Nakoulma. Nantes ne l’aurait pas volé et, au final, Nice se contentera de ce point pris pour son objectif qui est désormais de rester sur le podium. En regardant dans le rétroviseur plutôt que devant.

Bordeaux engrange

Après le nul concédé par Marseille sur la pelouse du LOSC, Bordeaux avait l’occasion de revenir à sa hauteur. Les Girondins ne se sont pas fait prier et ils y ont même mis la manière. Si Boudebouz a sauvé l’honneur sur penalty (47e), les Montpelliérains, réduits à dix après l’expulsion de Congré, ont été bouffés par leurs adversaires du soir, encaissant cinq buts par Rolan (25e, 76e), Sankharé (29e), Vada (32e) et Malcom (90e). La démonstration bordelaise valait bien ces trois points permettant d’en compter autant que l’OM avant la trêve internationale tandis que les Girondins en profitent pour soigner leur goal average. Même s’il est encore inférieur à celui des Phocéens (+5 contre +6). La course à l’Europe est bel et bien lancée.

Lorient s’offre de l’espoir

Pour le spectacle, le suspens, la beauté du sport et l’espoir, il fallait regarder le choc de bas de tableau entre Nancy et Lorient. Car on est vraiment passés par tous les états pendant 90 minutes. À la pause, Nancy menait 2 buts à 0 grâce à Maouassa (28e) et Dia (42e). Lorient avait alors un pied en Ligue 2 et on imagine que les têtes étaient abattues dans les vestiaires. Mais la magie a fait le reste et la réaction d’orgueil a eu lieu. Dans une improbable fin de match, les Merlus sont parvenus à renverser la vapeur. Moukandjo a montré la voie (66e), Lautoa a démontré l’utilité de la goal line technology (87e) et Mvuemba a conclu la toute dernière action de la rencontre, une contre-attaque fulgurante (90e+4). En moins de trente minutes, Nancy est passé de +6 à +3 au classement. Lorient, toujours lanterne rouge, s’est offert un rêve : celui d’y croire.

Dans les autres matches de la 30e journée, on retiendra la belle victoire d’Angers face à Guingamp à domicile (3-0). On oubliera, en revanche, le 0-0 entre Toulouse et Rennes. Les Bretons ont pourtant évolué en supériorité numérique pendant quasiment une demi-heure…