Ligue 1 / OM : Blessé à l'entraînement, Amavi va manquer 3 à 4 semaines de compétition

Voir le site Téléfoot

RTX3OURB
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-01-13T11:30:36.953Z, mis à jour 2018-01-13T11:30:54.836Z

LIGUE 1 - L'Olympique de Marseille va devoir se passer des services de Jordan Amavi pendant trois à quatre semaines. Le latéral gauche s'est blessé à l'entraînement vendredi.

OM : Amavi se blesse et laisse un trou en défense

Coup dur pour l'Olympique de Marseille. Le club olympien va devoir se passer des services de son latéral gauche Jordan Amavi tout au long du mois de janvier.

L'ancien joueur de l'OGC Nice et d'Aston Villa s'est en effet blessé lors de l'entraînement effectué vendredi matin par le groupe professionnel de l'OM. Son indisponibilité sera de trois à quatre semaines a précisé Marseille dans son communiqué.

Victime d'une déchirure de trois centimètres au quadriceps de la cuisse gauche, le défenseur va laisser un énorme trou au sein de l'arrière-garde  olympienne.




Rocchia, Bedimo, Abdennour, Sakai : Quel choix pour Garcia ?

Qui pour remplacer Amavi au sein de l'effectif de l'OM ? Depuis le départ de Patrice Evra, dont le contrat a été résilié au mois de novembre dernier après son coup de sang en Ligue Europa, le 4e de Ligue 1 ne dispose que de deux joueurs à ce poste : le néo-professionnel Christopher Rocchia, devenu la doublure d'Amavi mi-novembre après la signature de son premier contrat professionnel et Henri Bedimo, revenu d'une blessure au genou en début d'année.

Deux autres solutions pourraient dépanner Rudi Garcia : replacer Hiroki Sakai à gauche ou éventuellement repositionner un certain Aymen Abdennour au poste de latéral. Prêté cette saison par Valence, l'international tunisien avait débuté sa carrière à gauche au Werder Brême. La saison dernière, il avait disputé l'un de ses meilleurs matches avec le VCF à ce poste face au FC Barcelone (2-3).

Si aucune solution ne convient à Rudi Garcia en janvier et sur la durée, l'OM devra aller scruter le marché des transferts afin de trouver une solution de repli fiable à Amavi.


Plus d'actualité