Dans l'actualité récente

Ligue 1 - OM : la spirale positive peut-elle durer ?

Voir le site Téléfoot

Elie Baup - Olympique de Marseille
Par Thierry BOCHARD|Ecrit pour TF1|2012-09-22T15:18:00.000Z, mis à jour 2012-09-22T15:21:31.000Z

Il y a un mois et demi à peine, avant le début du championnat, tout Marseille s'apprêtait à vivre une saison galère. 5 victoires en 5 journées plus tard, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, le club phocéen est un leader incontesté. Il se permet même de briller en Coupe d'Europe... A quoi est dû ce joli début de saison et peut-il se poursuivre longtemps ?

Analyse de cette spirale positive avant la rencontre face à Evian au Vélodrome où l'OM tentera de préserver son invincibilité en L1.


Un nouvel entraîneur expérimenté


Après le passage réussi de Didier Deschamps (malgré une dernière année en demi-teinte), l'OM a choisi de se tourner vers une valeur sûre du championnat de France, Elie Baup. Après 3 ans passés loin des bancs de touche, l'ancien coach de Saint-Etienne, Toulouse, et Nantes a repris du service accompagné de critiques moqueuses : il aurait été choisi faute de mieux... Pour l'instant, il fait taire ces mauvaises langues en prônant un jeu plus offensif qui, petit à petit, apporte confiance à une équipe qui n'avait sauvé sa dernière saison que grâce à une victoire en finale de la Coupe de la Ligue.



Une équipe libérée de la pression


Après le départ de Deschamps et de joueurs cadres comme Alou Diarra, Stpéhane M'Bia, Brandao, ou Cesar Azpilicueta, l'effectif de Marseille paraissait affaibli. Pourtant, cette pression atténuée a un effet salvateur sur le comportement des Olympiens et le meilleur exemple est évidemment André-Pierre Gignac, totalement transparent ces derniers mois et auteur de 3 buts en 5 rencontres de L1. Sur les 14 matchs depuis cet été (amicaux et officiels confondus), l'OM n'en a perdu qu'un seul !


Un effectif peu étoffé faute de moyens


Avec la Ligue Europa, le championnat, la Coupe de la Ligue, et la Coupe de France, l'effectif semble un peu juste pour tenir toute la saison. Notamment en défense où la blessure pour trois semaines de Leyti N'Diaye prive déjà Elie Baup d'une solution. Les jeunes seront forcément amenés à jouer, comme Rafidine Abdullah (18 ans) à Nancy mais une baisse de régime est à craindre dès que le rythme s'accélérera cet automne.

En attaque, le retour de Loïc Rémy permettra de faire souffler Gignac. Le turn-over va continuer puisque Baup veut que « tout le monde reste concerné et ait du temps de jeu ».