Dans l'actualité récente

Ligue 1 / PSG - Emery : "Les penalties ? Cavani et Neymar doivent assumer cette responsabilité"

Voir le site Téléfoot

RTX3HAWA
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-09-21T15:05:04.444Z, mis à jour 2017-09-21T15:24:49.924Z

Passé en conférence de presse, jeudi, Unai Emery a réagi à l’affaire du penalty et expliqué qu’il devrait prendre sa décision quant à la hiérarchie des tireurs.

Emery : "Il y a une bonne ambiance au sein du groupe"


Unai Emery a choisi de ne rien dire. Pour le moment. Interrogé sur l’affaire du penalty ayant opposé Neymar à Edinson Cavani lors de Paris Saint-Germain / Lyon, jeudi lors de son passage en conférence de presse à deux jours du déplacement du PSG à Montpellier (7e journée de Ligue 1), le technicien du PSG a annoncé qu’il prendrait une décision quant à la hiérarchie des tireurs au sein de son équipe et que le public la connaîtrait en temps voulu.


"Qui va être le premier et le deuxième, je le dirai en premier aux joueurs puis au reste de l’équipe", a annoncé Le Basque. C’est pour ça qu’on va attendre le match de samedi - s’il y a un penalty, une faute dans le jeu et donc un coup de pied arrêté offensif ou un corner - pour voir qui va le frapper. La saison dernière, le tireur attitré des penaltys était Cavani. Cette année Neymar est arrivé et ils sont deux. La décision de qui va tirer en premier, je dois la prendre."

Emery a ensuite expliqué qu'il ne prenait pas ce sujet à la légère. L'enjeu des coups de pied arrêtés étant trop important. "J’ai parlé avec les deux avant le match et cette semaine. De façon individuelle et collective. Les deux joueurs doivent assumer cette responsabilité, ils en ont la capacité", a ajouté le technicien espagnol. "D’autres joueurs sont capables de les tirer. Pour moi, le plus important c’est que les penalties se transforment en buts. C’est important de bien connaître l’importance des pénalties Ici, beaucoup de joueurs ont des responsabilités car ils ont joué des grands matchs. Ce n’est pas pareil de tirer un pénalty à 3-0, qu’à 0-0."


Un peu vague par moment , l’ancien technicien de Valence et du Séville FC a quand même assuré que ce fait de vie propre à un groupe n'avait en rien altéré la bonne cohésion de l'équipe. "Neymar et Cavani sont deux joueurs très compétitifs qui veulent le meilleur pour l’équipe en tout premier lieu. Ils postulent également à des objectifs plus personnels. J’insiste sur le fait qu’il y a une bonne ambiance au sein du groupe", a assuré le technicien.

"Après la rencontre (face à Lyon, ndlr) ils se sont retrouvés dans un état émotionnel assez fort. Il y a logiquement eu une conversation qu’on ne peut pas décrire comme une "discussion". Mais cela fait partie de la logique des choses après chaque rencontre. Et même si cette conversation doit aller dans une direction ou une autre. Mais il n'y a rien eu qui ne puisse rompre l’harmonie et la bonne ambiance qu’il y a dans l’équipe."



2017 09 17T202028Z 459729784 RC165F74A000 RTRMADP 3 SOCCER FRANCE PSG LYO